Partager sur facebook Partager sur twitter

Les data centers de plus en plus nombreux dans l'Hexagone

Lundi 31 mai 2021 à 15h44 par ATLANTIC Finance

Si Paris et Marseille en étaient les précurseurs, c’est au tour de Lyon, Bordeaux, Toulouse, Toulon et autres de voir fleurir dans leurs régions des nouveaux centres de données.

Après ceux de Paris et de Marseille, de nouveaux bâtiments d’hébergeurs voient le jour à Bordeaux, Toulouse, Toulon, Lyon et dans d’autres villes. La numérisation progressive des petites et moyennes entreprises, et des collectivités, ainsi que l’avènement de la 5G en est la principale raison. Cette numérisation change les perspectives d’évolution de ces enseignes et entraîne un besoin de décentralisation, le nouveau défi du numérique français.

Dorénavant, c’est au tour de Bordeaux d’être qualifié de nouveau hub de centres de données après Paris et Marseille. C’est la suite logique de l’apparition d’un nouveau câble sous-marin transatlantique de Facebook, Alcatel Submarine Networks, Orange et Vodafone près de la ville. Après Interxion à Marseille, c’est à Equinix, son rival d’ouvrir son 1er data center européen en dehors d’une agglomération internationale.

BX1 n’est pourtant pas aussi imposant que les centres de données de Paris ou de Marseille qui font plus de 10 000 m2 pour 20 mégawatts. Celui-ci fait 3 000 m2 pour 6 mégawatts d’électricité prévue à alimenter les serveurs informatiques des leaders américains du cloud computing et des entreprises de grande envergure françaises. Outre le fait qu’il soit destiné à accueillir les flux numériques provenant des Etats-Unis, ce centre de données symbolise la tendance en devenir, celle des data-centers plus petits, mais à proximité des utilisateurs finaux.

Un marché plein d’avenir

Selon l’association professionnelle France Datacenter, les ¾ des 200 centres de données commerciaux de France, dont les salles sont louées, contrairement à celles d’OVHcloud qui loue ses serveurs, se trouvent aux alentours de Paris. D’autres de quelques centaines de mètres carrés se créent parfois dans les villes moyennes.

D’après le dirigeant d’Interxion France, c’est une sorte de rattrapage après des années de sous-investissement. Ses concurrents plus optimistes souhaitent satisfaire la demande de plus en plus augmentant des PME et des collectivités locales. Certaines sont en effet réticentes à l’idée de migrer leurs données très loin de chez elles, des destinations où aucun de leurs collaborateurs n’iront. Le marché promet ainsi de belles perspectives d’avenir, le potentiel de numérisation de ces structures est extraordinaire selon le dirigeant d’une enseigne spécialisée dans le domaine. 

La 5G et l’informatique en périphérie

L’avènement de la 5G change aussi la donne et favorise les perspectives d’avenir. Cela concerne surtout le « edge computing » que les nouveaux réseaux de très haut débit promettent, symbolisé par la voiture autonome, la ville connectée et la téléchirurgie. Au dirigeant d’une société reconnue dans le domaine de résumer que plus d’un quart d’heure pourrait être nécessaire pour citer ces nouveau usages pour lesquels on a besoin de créer des edges data centers dédiés au traitement des données au plus près des acteurs locaux. On parle de plusieurs centaines de edge data centers éparpillés un peu partout, à chaque 50 kilomètres sur tout le territoire. L’avantage à en tirer est la proximité grâce à laquelle diminuer le transfert des données pour gagner d’infimes mille secondes pourtant essentielles au bon fonctionnement de ces applications technologiques innovantes en temps réel.

Pour en savoir plus : https://www.a-finance.fr
       Partager sur facebook Partager sur twitter
A propos de ATLANTIC Finance
86 bd Pasteur
75015 Paris
Tél : 06 16 81 34 17
Contact :
Hervé CAMUS
Fiche complete
Conseil en Fusion Acquisition Spécialiste des secteurs IT, technologies et Internet. Recherche de cibles en France ou à l'international Cessions, Acquisitions, Evaluations, Recherche de financement. LBO, OBO, cash out, ... Annuaires de 15.000 sociétés IT France et Europe.