Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur LinkedIn

Capital-risque : bonne résistance de la France

Lundi 29 mars 2021 à 14h12 par ATLANTIC Finance

La tech européenne se serait plus développée en dépit de la crise sanitaire, une croissance assez remarquable vu les conjonctures existantes. C’est ce qu’a révélé le récent rapport annuel « State of European Tech » du 8/12/20 dernier, publié par le fonds londonien Atomico. D’après ses calculs, ces financements des start-ups européens vont même s’accroître pour 2020 à plus de 33, 8 Mds d’euros s’ils étaient de 33, 4 Mds d’euros l’année précédente. C’est une hausse remarquable à vérifier avec les chiffres du dernier mois de l’année, mais qui, d’ores et déjà, donne un aperçu de l’endurance de la tech européenne. En effet, cette dernière est soutenue par d’autres plans de soutien publics d’un montant de 9 Mds d’euros en Europe, dont 4, 1 Mds provenant de l’Hexagone elle-même.

La France, l’exemple à suivre

Depuis toujours, le Royaume-Uni caracole en tête de ce classement de la tech européenne. En effet, Atomico tablait à 12, 5 Mds de dollars les financements dédiés aux start-ups britanniques pour 2020. Ce montant dépasse celui de l’Allemagne, de 5, 4 Mds de dollars et celui de la France, de 5, 2 Mds de dollars. S’y ajoutent la Suède avec 3, 3 Mds de dollars et le Pays-Bas, de 1, 4 Mds de dollars.

Cependant, avec la Belgique et la Finlande, la France fait partie des 3 pays européens à enregistrer une progression en 2020 par rapport à 2019. La sienne est de 7 %, de 4 Mds d’euros en 2019 à 4, 8 Mds d’euros en 2020. Ces chiffres diffèrent pourtant de ceux du décompte officiel du cabinet de conseil Ernst & Young qui les a évalués à près de 5 Mds d’euros pour la French Tech. Qu’importent ces estimations, la tendance 2020 reste la même pour l’Hexagone : une nette progression en valeur en dépit d’une baisse du nombre d’opérations en une année. C’est une amélioration exceptionnelle par rapport à la situation du Royaume-Uni et de l’Allemagne qui affichent respectivement un recul de -5, 1 % et -21,8 %.

Les deux facteurs à l’origine de cette prouesse

Il y a en 1er le volumineux soutien de l’État durant la crise sanitaire, un plan de soutien de 4 Mds d’euros dès le 1er confinement au mois de mars 2020. S’y ajoutent les 3, 7 Mds d’euros budgétés dans le cadre du plan de relance annoncé en septembre. Il en est de même pour les autres initiatives telles que les prêts garantis par l’État dont ont profité plus de 80 % des start-ups selon France Digitale.

Le 2nd facteur est le solide effet de rattrapage sur le segment du growth ou les tours de table de plus de 50 M d’euros. Jusqu’en 2019, ce verrou du late stage constituait le point faible du financement des start-ups français. En 2020, il aurait pourtant sauté après l’apparition de nouvelles licornes et de 9 gigantesques levées de plus de 100 M d’euros sur les 10 premiers mois de l’année. Cela signifie une remarquable augmentation si comparée à celles des 3 dernières années rassemblées.

L’initiative Tibi a aussi permis d’augmenter le montant des plus grandes levées de fonds. On parle des 6 Mds d’euros promis pour 2020 à 2022 dont 3 Mds dédiés au financement des plus gros tours de tables pour mobiliser les investisseurs habituels derrière la tech. La France arrive ainsi, pour la 1ère fois, à faire classer l’un de ses start-ups parmi les 10 premières levées de fonds européennes de l’année. On parle de Mirakl qui arrive à la septième place avec une gigantesque levée de fonds de 255 M d’euros.

Ces éléments devraient ainsi permettre de rattraper le recul du nombre d’opérations dans l’Hexagone à cause de la crise sanitaire, mais aussi de devancer les chiffres record du 2019. Cela ne veut toutefois pas dire que la pandémie n’a eu aucun impact négatif sur les start-ups. Selon le rapport d’Atomico, outre le recours au prêt garanti par l’État, près de la moitié des jeunes pousses ont eu quelques soucis à accéder au financement en 2020.

Pour en savoir plus : https://www.atlantic-finance.com/capital-risque-bonne-resistance-de-la-france
       Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur LinkedIn
A propos de ATLANTIC Finance
86 bd Pasteur
75015 Paris
Tél : 06 16 81 34 17
Contact :
Hervé CAMUS
Fiche complete
Conseil en Fusion Acquisition Spécialiste des secteurs IT, technologies et Internet. Recherche de cibles en France ou à l'international Cessions, Acquisitions, Evaluations, Recherche de financement. LBO, OBO, cash out, ... Annuaires de 15.000 sociétés IT France et Europe.