Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur Google+ Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn

Le numéro un indien de la vente en ligne FLIPKART rachète un concurrent

Vendredi 23 mai 2014 à 12h30

Le premier site indien de commerce électronique Flipkart a annoncé jeudi le rachat de son concurrent spécialisé dans l'habillement Myntra, au moment où Amazon tente de se faire une place sur le marché indien.

Flipkart prévoit d'investir plus de 100 millions de dollars dans Myntra afin de renforcer sa position sur le marché indien de la mode en ligne, en forte croissance.

"Nous pensons que le futur de la mode en Inde est le e-commerce", a réagi Sachin Bansal, co-fondateur de Flipkart dans un communiqué. "Ce partenariat va renforcer les positions de nos deux groupes dans la mode".

Avec cet accord, Flipkart va contrôler environ la moitié du marché indien du e-commerce. Le groupe cherche à renforcer ses positions depuis l'arrivée d'Amazon en juin.

Le marché indien du commerce en ligne a atteint 1,6 milliard en 2013, selon les analystes qui prévoient qu'il progressera jusqu'à 18 milliards en 2018.

Flipkart.com, fondé par deux anciens d'Amazon, a attiré des investisseurs tels que le fonds américain Tiger Global Management.

Le site, qui avait débuté par la vente de livres avant de se développer dans l'informatique et l'équipement de la maison, a annoncé en mars qu'il dépassera le cap des 1 milliard de dollars de ventes cette année.

Flipkart a réussi à se démarquer de ses concurrents en permettant le paiement à la livraison, une décision cruciale dans un pays où l'usage de la carte bancaire est peu développé.

Amazon tente de monter en puissance en mettant en place la livraison le jour de la commande et par des campagnes publicitaires agressives.


Copyright © 2014 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

       Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur Google+ Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn