Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn

Le Russe ROSNEFT finalise son entrée dans PIRELLI en investissant plus de 550 M€

Mardi 27 mai 2014 à 08h32

Le groupe public russe Rosneft a finalisé l'opération d'entrée au capital du fabricant italien de pneus Pirelli avec un investissement de 552,7 millions d'euros, a annoncé Pirelli samedi dans un communiqué.

Au terme d'un montage complexe qui impliquera aussi des investisseurs institutionnels dont Neftgarant, Rosneft, premier producteur de pétrole coté en bourse dans le monde, va acquérir 50% de Camfin, holding détentrice de 26,19% du capital de Pirelli.

Pour y parvenir, le colosse pétrolier reprendra toutes les parts de la société de capital-investissement Clessidra et la moitié de celles des banques Unicredit et Intesa qui resteront donc actionnaires aux côtés de la Nuove Partecipazioni de Marco Tronchetti, patron de Pirelli.

L'hypothèse initiale était que Rosneft serait entrée au capital de Pirelli à travers la création d'une nouvelle société dont la firme russe aurait pris 50%, alors qu'en définitive, elle va acquérir directement les 24% de Clessidra dans Camfin (via le rachat de Lauro 54) et un peu moins de 26% du capital appartenant pour le moment à Intesa et Unicredit, à travers Lauro 61.

L'accord prévoit une réorganisation d'ici à fin juin de Camfin au terme de laquelle, la holding sera contrôlée à 50% par les Russes et l'autre moitié par Nuove Partecipazioni (38,78%) et les banques Intesa et Unicredit (chacune détenant 5,61% du capital).

L'entrée de Rosneft dans Pirelli s'est traduite dès samedi par la signature de deux accords pour renforcer la coopération industrielle et commerciale déjà en cours.

Sur le plan commercial, il est prévu que des points de ventes de produits Pirelli seront installés dans le réseau de stations service de Rosneft (60 entre fin 2014 et 2015, et au moins 200 d'ici 2019).

Sur le front industriel, les deux groupes vont collaborer dans la production de caoutchouc synthétique dont le styrène-butadiène dans la ville russe de Nakhodka (Extrême-Orient).

Quand un accord-cadre avait été dévoilé à la mi-mars, les deux groupes avaient indiqué que l'objectif était de "renforcer le réseau commercial de Pirelli en Russie grâce à la large présence de Rosneft sur le territoire".

Pirelli avait déjà fait part l'an dernier de son intention de monter en puissance en Russie, pays considéré comme un "marché stratégique" en raison notamment de ses importants besoins en pneus d'hiver. Le groupe italien avait annoncé vouloir continuer la restructuration des deux usines achetées sur place, d'où il prévoyait d'exporter des pneus vers l'Europe.

A la suite de l'accord avec Rosneft, la gouvernance de Pirelli demeurera "inchangée", c'est-à-dire que l'homme d'affaires Marco Tronchetti Provera conservera ses postes actuels de président et administrateur délégué.


Copyright © 2014 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

       Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn