Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur Google+ Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn

Le rachat de SHIRE par TAKEDA obtient l'accord des actionnaires

Jeudi 06 décembre 2018 à 16h00

L'acquisition par le laboratoire pharmaceutique japonais Takeda de l'irlandais Shire a été approuvée mercredi par les actionnaires des deux groupes, ce qui lève le dernier obstacle à cette opération de plus de 50 milliards d'euros.

"La condition nécessaire d'approbation par les actionnaires est désormais satisfaite", a souligné dans un communiqué le groupe japonais, qui entend doubler de taille grâce à cette opération, évaluée à 46 milliards de livres (51,5 milliards d'euros).

Les actionnaires du laboratoire nippon ont donné à plus de 88% leur accord aux dirigeants de la compagnie pour émettre de nouvelles actions Takeda dans le but de réaliser ce rachat.

"Nous sommes ravis que les actionnaires aient apporté un soutien appuyé à l'acquisition de Shire", a renchéri le patron de Takeda, le Français Christophe Weber, cité dans le communiqué.

Takeda a obtenu l'accord d'une majorité de ses actionnaires alors même que certains, dont des membres de la famille fondatrice, se sont vivement opposés à l'opération, notamment à son volet financier compte tenu de l'énorme dette de Shire.

Le groupe japonais, firme bicentenaire, prévoit en outre de financer une grande partie de cette acquisition massive via l'endettement.

Cette décision de racheter Shire est jugée osée mais les dirigeants de Takeda estiment que le groupe a besoin de grossir pour lutter sur la scène mondiale, une stratégie que des analystes jugent aussi pertinente.

Le nouvel ensemble se placera au 9e rang mondial en terme de chiffre d'affaires annuel, le rachat devant permettre à Takeda de se renforcer notamment sur les traitements des maladies rares et d'élargir sa zone géographique, notamment aux Etats-Unis.

De leur côté, les actionnaires de Shire ont donné leur feu vert à 99,84%, a annoncé le groupe irlandais dans un communiqué en début d'après-midi, précisant que l'opération serait effective le 8 janvier.

Cette validation par les actionnaires referme une saga de plusieurs mois qui a vu Shire accepter l'offre de Takeda après avoir refusé publiquement plusieurs propositions, les jugeant alors insuffisantes au regard de ses perspectives de croissance et de son portefeuille de médicaments en développement.

Cette opération s'inscrit dans une série de fusions et acquisitions dans l'industrie pharmaceutique mondiale, qui voit les acteurs historiques souffrir face à la concurrence des médicaments génériques.

Les sociétés japonaises sont particulièrement sous pression alors que le gouvernement tente de faire baisser les prix des médicaments et augmenter la part des génériques afin de limiter les dépenses de santé d'une population qui vieillit.









Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

       Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur Google+ Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn