Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn

Le fonds américain CARLYLE rachète le fabricant britannique d'emballages CHESAPEAKE

Jeudi 04 juillet 2013 à 17h00

Le fonds américain Carlyle a racheté le fabricant britannique d'emballages Chesapeake pour un montant non communiqué, a-t-il annoncé mercredi.

Chesapeake, qui appartenait aux sociétés d'investissement Oaktree Capital et Irving Place, "est un des plus importants fournisseurs mondiaux de produits et de services à forte valeur ajoutée d'emballage à base de papier", a indiqué Carlyle dans un communiqué.

Basé à Nottingham (centre de l'Angleterre), Chesapeake emploie près de 5.000 personnes sur 37 sites dans neuf pays. Le groupe, qui produit des prospectus, étiquettes et cartons à base de papier, principalement pour les marchés pharmaceutiques, de confiserie et de boissons haut de gamme, a enregistré un chiffre d'affaires de 580 millions d'euros en 2012.

"Chesapeake est une entreprise solide opérant sur des marchés à la croissance attractive (...) Nous sommes convaincus que la combinaison de la présence mondiale de Carlyle avec la présence actuelle de Chesapeake et son réseau de clientèle permettra de nouvelles opportunités de croissance dans les années à venir", a déclaré Eric Kump, directeur général de Carlyle Europe Partners, cité dans le communiqué.

"Le soutien de Carlyle maximisera le profit que nous tirerons des importants investissements que nous avons réalisé ces trois dernières années et contribuera à développer davantage notre activité", a souligné pour sa part Mike Cheetham, directeur général de Chesapeake.


mg/cj
CARLYLE GROUP
CHESAPEAKE ENERGY
OAKTREE CAPITAL GROUP

Copyright © 2013 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

       Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn