Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur Google+ Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn

EURONEXT étend son offre de rachat sur la bourse d'Oslo jusqu'au 1er avril

Mardi 12 mars 2019 à 09h18

L'opérateur boursier paneuropéen Euronext a annoncé lundi qu'il étendait jusqu'au 1er avril la période d'acceptation de son offre d'acquisition de la Bourse d'Oslo, qui devait initialement s'achever ce lundi.

"Toutes les autres conditions de son offre, telle que révisée le 11 février 2019, demeurent inchangées", a précisé dans un communiqué le gestionnaire des places de Paris, Bruxelles, Amsterdam, Lisbonne et Dublin.

Euronext avait fait passer le 11 février son offre de rachat de la Bourse d'Oslo, également convoitée par l'opérateur américain Nasdaq, à 695 millions d'euros (soit 158 couronnes par action) contre 625 millions d'euros proposés fin décembre, et étendu la période d'acceptation de l'offre jusqu'au 11 mars.

Il avait alors indiqué qu'il se réservait le droit de prolonger cette période d'acceptation "au-delà de la période de 10 semaines à compter du lancement de son offre ou de continuer à accepter des actions après l'expiration de la période d'acceptation".

Début mars, le Nasdaq a relevé à son tour son offre sur la Bourse d'Oslo pour la porter à près de 6,8 milliards de couronnes (695 millions d'euros), s'alignant sur le prix proposé par Euronext.

A cette occasion, la Bourse d'Oslo a réaffirmé sa préférence pour l'opérateur américain, qui contrôle déjà toutes les autres Bourses nordiques et baltes, comme elle l'avait déjà fait après l'annonce de l'offre révisée d'Euronext.

L'offre révisée du Nasdaq court pour sa part jusqu'au 29 mars.









Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

       Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur Google+ Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn
Trouver des sociétés à reprendre dans ce secteur
Crowdfunding des projets de santé CA : 50k€
Plateforme de crowdfunding CA : 15k€
Les sociétés à reprendre du secteur "Intermédiation" / en Norvège