donne_source_fichiers_js_utilises() ; ?>
Annuaire des experts
Trouvez les experts
qui répondent à vos besoins

 

Rechercher :  en :  

 

Annuaire des experts >Comptabilité, audit, financement, assurance > Financement d'entreprise > Crowdfunding / financement participatif > France > CLUBFUNDING > Le Blog > Immobilier : comment réussir son investissement en 2021 ?
Immobilier : comment réussir son investissement en 2021 ?
CLUBFUNDING
47 avenue de l'Opéra - 75002 Paris
Tél : 01 77 58 38 58
Contact(s) : David PERONNIN, David EL NOUCHI
www.clubfunding.fr
 
 
< Retour Blog
Immobilier : comment réussir son investissement en 2021 ?

Pourquoi est-ce intéressant d’investir dans l’immobilier ?

L’investissement locatif : de nombreux avantages

Si l’investissement locatif intéresse toujours plus d’investisseurs, c’est parce qu’il présente plusieurs avantages indéniables. Premièrement, sa pérennité : investir dans l’immobilier implique de placer son argent dans un bien physique et concret, couvert par des assurances en cas de détérioration. C’est un placement qui vous permet de constituer un patrimoine à transmettre à vos descendants.

L’investissement locatif est également un investissement particulièrement rentable, plus que n’importe quel produit d’épargne (assurance vie, livret A…). Cette rentabilité est assurée par la nature même du placement, mais également par d’autres facteurs comme des taux immobiliers bas, comme c’est le cas en ce moment.

Enfin, l’investissement locatif peut vous permettre dans certains cas de bénéficier de réduction d’impôt non négligeables.

À quel moment faut-il investir dans l’immobilier ?

Le bon moment pour acheter dépend de nombreux paramètres, à commencer par la situation financière et professionnelle de l’acheteur. N’oubliez pas qu’un investissement immobilier passe le plus souvent par une demande de prêt, qui ne pourra vous être accordée que si votre situation et vos revenus sont assez stables aux yeux des banques !

Ainsi, pour multiplier les chances de voir votre prêt accordé, il vaut mieux parfois attendre quelques mois, le temps d’obtenir une augmentation ou de terminer une période d’essai, afin de présenter un profil idéal. N’oubliez pas également qu’il est préférable de solder vos autres crédits à la consommation avant une demande de prêt immobilier, ainsi que d’avoir une épargne suffisante pour couvrir les frais d’acquisition (frais de notaire et de garantie).

Comment bien préparer son projet immobilier en 2021 ?

Quelles sont les étapes de l’investissement locatif ?

Un investissement locatif bien mené passe nécessairement par plusieurs étapes :

- La définition du projet 

Avant de vous lancer, définissez précisément votre budget et le type de bien auquel vous pouvez prétendre. Pour une estimation précise, vous pouvez utiliser un simulateur d’emprunt ! Renseignez-vous sur l’investissement locatif neuf et ancien afin de définir quel type de bien correspond le mieux à votre projet.

- La recherche du bien immobilier idéal

Une fois votre projet défini, vous pourrez mieux cibler vos recherches et trouver plus facilement le bien idéal. N’oubliez pas que les grandes villes sont le lieu idéal pour ne jamais manquer de locataire, mais que les très grandes villes sont généralement chères et moins rentables. Si vous souhaitez faire de la location nue plutôt que meublée (étudiants, touristes), adaptez le type de bien au public ciblé !

- La recherche d’un financement

Il faut désormais adresser un dossier de demande de prêt à plusieurs banques afin de pouvoir comparer les offres et espérer obtenir le meilleur prêt. Vous pouvez ainsi mener vos recherches seul, ou bien vous adresser à un courtier immobilier pour simplifier vos démarches.

- Trouver un locataire

Encore une fois, vous pouvez décider de gérer la location de votre bien seul, ou bien de faire appel à une agence immobilière pour plus de simplicité. N’oubliez pas que la gestion locative d’un bien peut être chronophage et énergivore, et qu’une petite perte de rentabilité peut vous apporter une grande sérénité !

- Déclarer vos revenus locatifs

Suivant le type de location, vos revenus locatifs ne seront pas considérés de la même manière par l’administration fiscale. En effet, les loyers d’une location nue sont considérés comme des revenus fonciers, alors que les loyers d’une location meublée sont considérés comme des bénéfices industriels et commerciaux non professionnels.

Au moment de votre déclaration, pensez à déduire les frais non imputables au locataire, comme les provisions sur charge, les frais d’assurance et de gestion, les intérêts de votre emprunt...

Comment trouver le bien idéal pour investir ?

La recherche du bien idéal doit passer par plusieurs étapes, à commencer par la définition du projet. Vous ne vous tournerez pas vers le même type de bien si vous souhaitez faire de la location nue ou meublée, ou encore si vous souhaitez défiscaliser ! Quartier étudiant, touristique ou résidentiel, studio ou T2, votre choix sera défini par le type de locataire que vous souhaitez attirer, votre tranquillité et la rentabilité que vous souhaitez obtenir.

L’investissement immobilier comporte-t-il des risques ?

Comme tout investissement, l’investissement immobilier comporte forcément quelques risques. Perte de valeur, absence de plus-value à la revente, impayés, vacance locative, détérioration du bien… Certains risques sont inhérents à la nature même de l’investissement, mais peuvent être évités simplement. Si vous hésitez, l’idéal est de faire appel à un professionnel de l’immobilier pour trouver votre bien, mettre en place un locataire fiable, et percevoir les loyers. Vous pouvez également souscrire à des assurances spécifiques (Assurance Loyers Impayés) pour vous protéger.

Comment trouver un financement pour son investissement immobilier ?

Comment trouver le meilleur prêt ?

Trouver le meilleur prêt nécessite d’abord de présenter un bon dossier, avec des revenus suffisants et stables, ainsi qu’une épargne conséquente. Une fois ces conditions réunies, la recherche de prêt consiste à envoyer son dossier à un grand nombre de banques afin de pouvoir comparer les offres. Le taux immobilier est bien sûr un élément déterminant, mais les conditions de prêt ne doivent pas être négligées pour autant.

Pour trouver rapidement le prêt idéal avec le meilleur taux et les meilleures conditions, vous pouvez faire appel à un courtier immobilier en ligne comme Pretto, qui mènera pour vous toutes les recherches et négociations.

Peut-on auto-financer son investissement ?

Il est possible dans certains cas d’auto financer son investissement locatif. Il faut alors pouvoir justifier de revenus et d’un apport suffisant pour obtenir un prêt dont les mensualités pourront facilement être couvertes par un loyer. La rentabilité de votre investissement doit être assez élevée pour rassurer les banques, entre 3 et 7 % du prix d’achat du bien.

La question des impôts : entre nouvelles taxes et réductions

De nouvelles taxes réservées aux propriétaires

Devenir propriétaire implique de devoir payer la taxe foncière, une taxe exigée tous les ans. Dans certains cas, vous pourrez être exonéré de cette taxe, notamment si vous investissez dans le neuf, si votre bien respecte la norme « bâtiment basse consommation énergétique BBC 2005 » ou si votre logement est vacant pour cause de travaux de rénovation.

Des dispositifs d’exonération fiscale intéressants

Suivant le type de bien que vous achetez, votre investissement locatif peut vous permettre d’obtenir certaines réductions d’impôts :

- La loi Pinel pour l’investissement locatif neuf

Ce dispositif mis en place pour favoriser l’accès au logement permet aux investisseurs d’obtenir des réductions d’impôts de 12, 18 ou 21 % du prix du bien lorsqu’ils s’engagent à le louer pendant 6, 9 ou 12 ans.

Ces réductions d’impôts sont soumises à différents critères (prix du bien, loyer plafonné…) qu’il convient de connaître avant de se lancer.

- La loi Denormandie pour l’investissement locatif ancien.

La loi Demormandie permet de bénéficier des mêmes réductions d’impôts que la loi Pinel, avec le même engagement de 6, 9 ou 12 ans. Elle s’applique seulement à certaines communes et certains logements et implique forcément des travaux de rénovation importants.

Investir autrement

Il est possible d’investir dans l’immobilier sans devenir propriétaire grâce aux Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI). Plutôt que de posséder un bien, vous détenez alors des parts dans une société de gestion professionnelle qui détient elle-même un parc immobilier important. Avec un investissement minimum conseillé de 7 500 €, ce type de placement est accessible à de nombreux investisseurs.

Il est possible d’investir dans l’immobilier sans devenir propriétaire grâce à de nouvelles options telles que le crowdinvesting ou le crowdfunding immobilier. Ces solutions ont l’avantage d’être entièrement numériques, flexibles et d’offrir la possibilité d’investir grâce à de faibles tickets d’entrée, dès 1 000 € pour le financement participatif. En somme, un placement accessible au plus grand nombre.


Pour en savoir plus : http://www.clubfunding.fr/blog/reussir-son-investissement-immobilier-2021


< Retour Blog
Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur LinkedIn
Contactez directement CLUBFUNDING
 
Votre nom : Votre prénom :
Votre email : Votre téléphone :
       
Votre message/ question/ remarque :
 
      Envoyer