Partager sur facebook Partager sur twitter

THE AGENT, leader français du cross border de mode, lève 1 M€

Leader français du crosser border de mode, la plateforme The Agent vient de boucler une levée de fonds à hauteur de 1 million d’euros auprès de LER Invest, le fonds des Entrepreneurs Réunis dirigé par Martin Génot.

Lancée en 2014, la plateforme distribue les collections de centaines de marques européennes sur les plus grands e-tailers du monde.

Les marques peuvent ainsi développer leur présence dans des pays où elles ne sont pas encore, ou vendre en ligne en complément d’un réseau de points de vente physiques.

Cette levée de fonds permettra notamment à The Agent de développer une plateforme d’intermédiation entre des marques de mode et des marketplaces mais aussi d’accélérer son développement à l’international.

Présente dans 20 Pays à travers le monde, le leader français du cross border de mode a prévu de s’étendre à 10 nouveaux Pays : la Pologne, la Turquie, le Brésil, le Mexique, l’Inde, le Japon, Singapour et l’Asie du Sud-Est, les Emirats, la nouvelle Zélande. C’est la seule plateforme à intégrer autant de Pays en dehors de l’Europe.

« Auparavant, pour exporter dans un pays, il fallait partir à la recherche d’un distributeur ou d’un agent, moyennant des commissions qui diminuent fortement la rentabilité. Il fallait également avoir un stock dans chaque pays. The Agent permet d’être accessible au plus grand nombre de consommateurs, en quelques semaines, dans tous les pays ciblés. Et ce en ayant un seul stock centralisé, soit dans notre entrepôt soit dans celui de la marque dont on synchronise le stock. » Dimitri Dewavrin, CEO The Agent

La plateforme qui collabore aujourd’hui avec plus de 100 marques partenaires pour leur diffusion à l’étranger a prévu d’en conquérir 60 supplémentaires d’ici fin 2016. Les marques de la plateforme réalisent pour l’heure un volume d’affaires cumulé à l’export de plusieurs dizaines de millions d’euros.

The Agent opère sur deux réseaux complémentaires :

- Diffusion des nouvelles collections sur les marketplaces : cela permet de toucher des millions de nouveaux consommateurs, sans avoir à gérer les contraintes de douane, de retours, de traductions, d'interface technique, puisque The Agent prend tout prendre en charge.

- Organisation de ventes flash des saisons précédentes sur les sites de ventes privées : cela permet de booster la notoriété de la marque dans certains pays, sans risque de perturber son marché local.

« The Agent propose aux marques de vendre des produits soldés ou d’anciennes collections sur un réseau de site de ventes privées et de marketplaces dédiées aux promotions, notamment le leader en Europe du sud et en Amérique latine, Privalia. Même en vendant à moitié prix, la rentabilité est comparable à celle du prix wholesale non remisé, car on vend directement au consommateur, avec un partage des revenus bien plus favorable qu’en passant par un distributeur classique. » Dimitri Dewavrin, CEO The Agent

« Nous accompagnons The Agent dans sa croissance depuis 12 mois maintenant. Nous sommes impressionnés par la capacité de son équipe à simplifier de multiples process pour accélérer avec succès les ventes de leurs marques clientes sur des marchés aussi éloignés que la Chine, les USA, le Moyen-Orient. Cette levée de fonds doit permettre leur accélération sur un marché en pleine croissance où de grands acteurs anglais, espagnols et italiens commencent également à se positionner. » Martin Genot, associé chez LER (Les Entrepreneurs Réunis).

Une équipe expérimentée dans le e-commerce de mode est à l’origine de The Agent :

Dimitri Dewavrin (fondateur de Baobaz et Fruitrouge, investisseur chez Fashion Capital Partners et 50 Partners),
Stéphanie Sallette (fondatrice de Chic Dressing),
Phetdavanh Sisombath (ancien CTO d’AchatVIP et de Digital Stores – groupe Zannier)

Source : Communiqué de presse

Les investisseurs et experts de l'opération
Investisseur
• LER - LES ENTREPRENEURS RÉUNIS (2)
Toute l'actualité de
• THE AGENT
       Partager sur facebook Partager sur twitter
Trouver des sociétés à reprendre dans ce secteur
Site de vente en ligne d'objets connectés CA : 0k€
Les sociétés à reprendre du secteur "Marketplaces" / en Ile-de-France
Ils veulent faire des acquisitions dans ce secteur
Site e-commerce CA Max : 300k€
Les acheteurs du secteur "Marketplaces"