Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur LinkedIn

Sergio LIFRAINE et Alain MESSIER acquièrent FABRITEC

Vendredi 22 novembre 2019 à 14h10

Devant les employés réunis à l’usine de Bromont, Sergio Lifraine et Alain Messier ont confirmé avoir complété l’acquisition des actifs de Fabritec ltée, l’un des plus grands manufacturiers d’armoires en Amérique du Nord. Cette transaction a été entérinée par la Cour supérieure à la suite d’un appel de soumissions lancé par Restructuration Deloitte inc. pour vendre les actifs de Fabritec ltée.

La transaction, conclue le 8 novembre, permettra de poursuivre la fabrication et la commercialisation des armoires de cuisine et de salle de bain qui ont fait la réputation d’excellence de Fabritec depuis plus de 30 ans et de renouer avec la croissance. La vaste majorité des employés actuels de l’usine de Bromont demeure au sein de l’entreprise.

« Nous sommes très heureux d’annoncer cette acquisition qui s’appuie sur un projet de redéploiement des activités de l’usine. Les gens qui sont ici aujourd’hui font partie de notre vision et leur talent est un actif précieux », a déclaré Sergio Lifraine, président de la nouvelle entreprise.

« Je tiens à saluer la collaboration des employés, de même que celle de leurs représentants syndicaux. Nous regardons maintenant tous dans la même direction : celle de l’avenir. »

Expliquant ce qui a motivé leur volonté d’acheter les actifs de Fabritec, il ajoute : « Alain Messier et moi œuvrons avec succès dans l’industrie des matériaux de construction depuis plus de 25 ans. Nous connaissons l’industrie, ses réseaux de distribution et ses clients et nous comptons mettre cette expertise au service de la croissance des activités de l’usine, à un moment où le secteur de la construction et de la rénovation connaît une période de croissance exceptionnelle. »

« Notre usine de Bromont compte sur des employés hautement qualifiés qui travaillent avec un parc de machines-outils à commande numérique de grande précision. C’est sur cette base que nous entendons poursuivre nos investissements pour répondre avec succès aux attentes de clientèles de plus en plus exigeantes et pour nous positionner comme un leader sur le marché. »

M. Lifraine a souligné l’appui des parties engagées dans la sauvegarde des activités et des emplois de Fabritec ainsi que dans le choix des repreneurs : le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon; la députée de Brome-Missisquoi et ministre déléguée à l’Éducation, Isabelle Charest ; Investissement Québec et la Banque Nationale; mais aussi les employés, les syndicats et la direction, qui ont tenu le fort pendant la transition, de même que les clients de l’entreprise qui lui ont maintenu leur confiance.

« Nous avons fait une offre qui mise sur la poursuite et le redéploiement des activités de l’usine, mais surtout sur la sauvegarde des emplois et sur la possibilité d’en ajouter d’autres dans le futur. C’est ce qui a fait la différence pour le comité de transition. Nous sommes convaincus du soutien de la communauté envers notre vision d’avenir qui permet de maintenir une vaste majorité d’emplois en donnant un nouvel élan pour commercialiser des produits reconnus pour leur qualité, tant en matière de design que la fabrication », a conclu M. Lifraine.

À propos des acquéreurs :

Considérés comme des joueurs majeurs parmi les fournisseurs des détaillants et des grandes surfaces de matériaux de construction au Canada, Sergio Lifraine et Alain Messier comptent chacun plus de 20 années d’expérience dans le secteur. Le groupe Mono Serra (revêtement de planchers), propriété de M. Lifraine, Mur Design (habillage de murs et plafonds), un partenariat entre M. Lifraine et M. Messier, et Fabritec (armoires pour cuisine et salle de bain) représentent aujourd’hui plus de 800 employés, répartis dans différentes usines notamment à Bromont, à Alma, à Jonquière et à Saint-Hyacinthe, pour un chiffre d’affaires qui dépasse les 200 millions de dollars.

À propos de Fabritec

Fondée en 1983, Fabritec est reconnue comme l’un des plus grands manufacturiers d’armoires de cuisine et de salle de bain en Amérique du Nord. Son usine de Bromont se distingue par la compétence de ses employés et des équipements à la fine pointe de la technologie. Après des difficultés financières, l’ancienne administration a placé l’entreprise sous la protection des tribunaux en juillet 2019. La restructuration a été confiée à Deloitte qui a assuré le maintien des activités jusqu’au moment de trouver un repreneur ou de vendre les actifs.

Source : Communiqué de presse

       Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur LinkedIn