Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur LinkedIn

SBERBANK vend sa filiale turc DENIZBANK à EMIRATES NBD

Jeudi 24 mai 2018 à 14h15

Le géant bancaire public russe Sberbank a annoncé mardi la vente de sa filiale en Turquie, Denizbank, à l'établissement Emirates NBD pour 2,7 milliards d'euros, expliquant vouloir se concentrer sur sa propre marque.

Sberbank avait racheté en 2012 Denizbank au groupe franco-belge Dexia, depuis en démantèlement, pour 3,02 milliards d'euros, dans ce qui constituait une étape majeure de la stratégie de développement à l'international de l'héritière des caisses d'épargne de l'époque impériale russe.

Cette stratégie a reçu un coup d'arrêt avec l'introduction de sanctions occidentales contre la Russie après la crise ukrainienne de 2014.

Dans un communiqué, Sberbank annonce avoir conclu un "accord définitif" en vertu duquel elle va céder à NBD sa part de 99,85% dans Denizbank pour 14,6 milliards de livres turques.

"La décision de vendre Denizbank a été motivé par un changement de stratégie à l'international du groupe Sberbank qui va nous permettre de nous concentrer davantage sur le développement de l'écosystème de Sberbank", explique son patron Guerman Gref, cité dans un communiqué.

Selon le groupe russe, Denizbank est la cinquième banque de Turquie avec près de 12 millions de clients et plus de 14.000 employés.

Après son passage dans le giron russe, Sberbank avait racheté la filiale détail de l'américaine Citigroup, qui comptait elle-même 600.000 clients.

Le directeur général d'Emirate NBD Shayne Nelson a présenté l'opération comme "une étape importante" qui devrait créer de la valeur pour les actionnaires dès la première année et va porter sa présence internationale à 13 marchés.









Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

       Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur LinkedIn