Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur LinkedIn

LIBERTY STEEL reprend les sites sidérurgiques d'Hayange et d'Ascoval

Jeudi 20 août 2020 à 11h45

Le Tribunal de Grande Instance de Strasbourg a choisi le groupe britannique LIBERTY Steel group pour reprendre les sites sidérurgiques d’Hayange et d’Ascoval à Saint-Saulve avec un plan industriel solide et innovant : intégrer l’acier vert (« green steel ») dans le business ferroviaire pour constituer un nouveau leader européen. Bercy vient de donner son feu vert au titre des investissements étrangers pour que cette reprise soit effective. Elle permet de sauver près de 700 emplois (430 à Hayange et 270 à Saint-Saulve). Le nouvel ensemble ainsi constitué fournira les grandes entreprises européennes de transports en rails « verts », plus écologiques et moins émetteurs de carbone, car utilisant des fours électriques et le recyclage des ferrailles et rails. En novembre 2019, Ascoval et Hayange avaient déjà signé un accord pour fournir 140 000 tonnes de demi-produits (blooms) destinés à être transformés en rails pendant 4 ans pour la SCNF Réseau à partir de septembre 2020.

LIBERTY Steel du groupe GFG Alliance, leader mondial du « GREENSTEEL »

LIBERTY Steel Group est une branche de GFG Alliance, leader mondial de l’acier, de l’aluminium et des énergies renouvelables, avec 35 000 employés dans le monde et un chiffre d’affaires de plus 20 milliards de dollars. GFG Alliance intervient sur trois grands secteurs : l’acier (LIBERTY Steel Group), l’aluminium (ALVANCE Aluminium Group) et l’énergie (SIMEC Energy Group).

En Europe, LIBERTY Steel Group a des implantations de production dans sept pays et emploie plus de 14 000 personnes, avec une capacité totale de laminage d’acier de 10 millions de tonnes par an, ce qui en fait le 4e producteur européen d’acier.

L’un des axes majeurs du développement de GFG Alliance est la production de produits « verts » (« GREENSTEEL ») et une ambition d’être neutre en carbone d’ici 2030 – l’objectif le plus ambitieux du secteur.

Deux sites complémentaires : Ascoval produit l’acier recyclé de qualité qu’Hayange transforme en rails.

Créée en 1975, et après 150 millions d’investissements sur ces dernières années, Ascoval est l'une des aciéries les plus modernes d’Europe. Spécialisée dans les aciers spéciaux (haute qualité), elle affiche des performances environnementales qui la différencie des aciéries traditionnelles (recyclage de l’acier, faibles émissions de CO2). Elle bénéficie du soutien de l’Etat, de la Région Hauts de France et de la Métropole Valenciennes. Avec 270 employés, Ascoval a la capacité de produire près de 600 000 tonnes de blooms d’acier, billettes et autres produits forgés chaque année à partir de ferraille recyclée, et continuera de fournir également ses clients traditionnels en billettes rondes destinées aux marchés de l’Energie et de la Mécanique.
Avec 430 salariés, l’usine d’Hayange en Lorraine fabrique une large gamme de rails en acier pour des clients Européens, notamment SNCF Réseau et RATP, et est considéré comme un atout stratégique par le gouvernement français. Le site peut produire plus de 300 000 tonnes de rails par an. Hayange recherchait une aciérie proche pour s’approvisionner en acier.

Sanjeev Gupta, président de GFG Alliance et de LIBERTY Steel Group précise: « Ce jour est un tournant décisif pour le personnel de Hayange et d’Ascoval, pour l’industrie sidérurgique française, et pour les ambitions « GREENSTEEL» de LIBERTY Steel Group en France et en Europe. Nous nous intéressons à ces deux sites depuis de nombreuses années et avons toujours pensé que leur avenir était lié. GFG Alliance sera en mesure de les connecter à de plus grandes opportunités sur le marché, en amont pour l’approvisionnement et en aval pour les débouchés. »
« Notre vision est de construire une entreprise leader sur le secteur ferroviaire à l’international, autour de notre modèle « green steel », avec son siège en France. Nous avons développé un business plan combiné de façon concertée avec les employés et les directions très engagées des deux sites, soutenues par leurs syndicats.

« Nous avons l’intention de développer Ascoval comme un hub d’approvisionnement européen pour le « GREENSTEEL » en recyclant les rails usagés pour en produire de nouveaux. Nous pourrons ainsi conduire Hayange vers de nouveaux marchés auprès des opérateurs ferroviaires européens qui cherchent à rendre leurs réseaux neutres en carbone. En redéployant une entreprise fondée sur l’économie circulaire, Hayange et Ascoval doivent devenir le leader européen des infrastructures ferroviaires à faible émission de carbone ».

A propos de LIBERTY Steel Group

LIBERTY Steel Group fait partie du groupe britannique GFG Alliance, un ensemble d’entreprises et d’investissements mondiaux appartenant à Sanjeev Gupta et sa famille. GFG Alliance intervient sur trois grands secteurs : l’acier (LIBERTY Steel Group), l’aluminium (ALVANCE Aluminium Group) et l’énergie (SIMEC Energy Group). GFG Alliance emploie environ 35 000 personnes, dans 10 pays et réalise un chiffre d’affaires supérieur à 20 milliards USD.
En Europe, LIBERTY Steel Group a des implantations de production dans sept pays : Royaume Uni, Belgique, République Tchèque, Italie, Luxembourg, Macédoine du Nord et Roumanie.

La stratégie « GREENSTEEL» de LIBERTY Steel Group s’appuie sur le recyclage de l’acier dans les fours électriques (FAE), et l’utilisation de sources d’énergie à faible teneur en carbone et renouvelables, ainsi que le développement futur de technologies de pointe telles que la fabrication de l’acier à l’hydrogène.

Source : Communiqué de presse

       Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur LinkedIn