Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur LinkedIn

L’application d'intelligence artificielle JAM lève 330 k€

Lundi 11 mai 2015 à 16h38

Il est souvent difficile en tant qu’étudiant de gérer toute l’émulsion et l’activité de cette période de sa vie, sans pour autant passer à côté d’opportunités.

En intégrant un nouveau campus, école, ou environnement, il est facile de se perdre dans une foule d’information. Marjolaine et Loïc, cofondateurs de Jam, ont voulu résoudre ce problème afin d’aider les étudiants à profiter pleinement de leurs années universitaires.

À travers un numéro de téléphone unique, le 06 44 63 04 04, Jam aide dans toutes leurs recherches, grâce à un mélange d’intelligence artificielle, débrouille humaine et partenariats stratégiques. C’est un peu un génie de la lampe, une deuxième maman, un pote au courant de tous les derniers trucs et toujours dispo.

Petit job, logement, happy hour, resto sympa, week-end pas cher, et bien plus … Jam trouve tout ce dont chaque étudiant a envie et lui envoie gratuitement en un texto. Peu importe où il se trouve en France.

Le SMS en start-up

Plutôt que de passer des mois à développer algorithme, traitement automatique du langage et applications surpuissantes, Jam a concentré ses efforts sur la résolution efficace et rapide du problème grâce au SMS.

Avec le SMS, le service est constamment avec l’étudiant - même quand la 3G vient à manquer (pratique pour le métro !). Il lui suffit de dégainer son portable pour pouvoir demander ce dont il a besoin.

Ou juste pour textoter son pote Jam. Le bonus ? Jam apprend à connaître l’étudiant et lui envoie spontanément les bons plans et conseils qui l’intéressent.

C’est en cela que le service diffère de ses (nombreux) compétiteurs outre-atlantique comme Magic, Butler, aujourd’hui basés sur de l’échange ponctuel et en réaction à une demande spécifique de la part des utilisateurs, et axés sur des services transactionnels, tels que les livraisons ou réservations.

Jam, comment ça marche ?

A partir de chaque SMS envoyé par l’étudiant est crée une réponse semi-automatisée qui est ensuite affinée et validée par les membres de l’équipe afin de répondre parfaitement aux étudiants le plus rapidement possible via une interface dédiée.

Avec l’acquisition de ces nouveaux utilisateurs et l’augmentation des requêtes à gérer, l’équipe Jam fait appel à des renforts pour faire face à la montée en charge : des backers, étudiants eux aussi, sont recrutés pour contribuer à répondre aux requêtes.

Et finalement, qui mieux que des étudiants pour aider des étudiants ?

Parallèlement, Jam développe des features automatiques, du type « Jam, news » (Jam envoie la news de la journée), « Jam, pinte métro Sentier » (la pinte la moins chère près de soi), « Jam, rappelle moi d’envoyer mon dossier CAF demain matin » (des rappels envoyés en langage naturel pour gagner du temps). Les possibilités sont très nombreuses autour du monde étudiant (ex : « Jam, quel est mon prochain cours ? » peut s’interfacer sans effort avec les SI d’écoles).

Le business model est clair : Jam s’interface avec des partenaires qui permettent de répondre à ces requêtes (entreprises de recrutement, d’aide aux devoirs, réservations de bar, plateformes de logement…) L’idée est de ne pas être leur concurrent mais une source de trafic pour eux.

Pourquoi Jam ?

Derrière Jam, 2 associés épaulés par une équipe de 4 jeunes diplômés, de 22 à 25 ans. En étudiant en France, en Angleterre, aux États-Unis, ou ailleurs, ils ont été confrontés partout au mêmes problèmes.

Pour eux, Jam est la solution à toutes les questions qu’ils se sont posées quand ils étaient étudiants… et auxquelles ils auraient bien aimé avoir les réponses.

Finalement, Jam c’est un peu l’étudiant qui connaît tous les bons plans et les bons ‘hacks’ de la vie étudiante.

Et pour compte, Jam a évolué grâce au feedback de 8000 étudiants au long de l’année dernière, notamment de Sciences Po où l’idée est née, et a intégré en parallèle la saison 6 du Camping (NUMA).

La start-up a tout juste bouclé sa levée de fonds 330K€ et développe l’intelligence artificielle de Jam pour simplifier le quotidien de tous les étudiants ; avec succès puisque depuis le lancement de Jam par SMS en mars, chacun des utilisateurs a solutionné en moyenne 3 problèmes ou envies grâce au service.

Source : Communiqué de presse

Toute l'actualité de
• JAM - BLACKBIRD
       Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur LinkedIn