Partager sur facebook Partager sur twitter

CMA CGM finalise le rachat de BOLLORÉ LOGISTICS

Vendredi 01 mars 2024 à 15h40

Le transporteur maritime CMA CGM a annoncé jeudi avoir finalisé l'acquisition de Bolloré Logistics pour 4,85 milliards d'euros, permettant au groupe de devenir le cinquième logisticien mondial.

"Nous pourrons désormais proposer à nos clients une offre complète de services et étendre notre expertise à de nouveaux business", a salué le PDG de CMA CGM, Rodolphe Saadé, cité dans le communiqué.

Le troisième transporteur maritime mondial acquiert donc un groupe de 13.500 salariés et parachève un peu plus sa diversification entamée en 2018.
"Acquisition la plus importante depuis la création du Groupe CMA CGM en 1978, cette opération constitue une étape majeure dans la stratégie de développement des activités logistiques du Groupe CMA CGM", a détaillé le groupe marseillais dans son communiqué.

Grâce à cette acquisition, le chiffre d'affaires de la division logistique devrait représenter à l'avenir 40% de celui de CMA CGM, avec 21,5 milliards de dollars.

Bolloré Logistics a réalisé en 2022 un chiffre d'affaires de 7,1 milliards d'euros et dispose d'une capacité d'entreposage de 900.000 m2. En 2022 toujours, il a transporté 710.000 EVP (équivalent vingt pieds, l'unité de référence du secteur) de fret maritime et 390.000 tonnes de fret aérien.

Avec cette vente, qui intervient après celle de ses terminaux africains au transporteur maritime italo-suisse MSC en 2022, Bolloré accentue son recentrage sur les médias, via notamment le géant Vivendi (propriétaire de Canal+, Havas et Editis) désormais majoritaire chez Lagardère.

Pour CMA CGM, Bolloré Logisitics viendra compléter Ceva Logisitics, acquis en 2019 et très fort sur le marché transpacifique et le transport de produits industriels, notamment les véhicules finis (automobiles, camions...) et le matériel informatique.

Bolloré Logistics est lui plus centré sur la France, le commerce transatlantique et Asie-Europe. Il est spécialisé dans le transport de produits à haute valeur ajoutée comme les produits de luxe, les parfums, les cosmétiques ou l'aérospatial.

CMA CGM s'est engagé à conserver tous les emplois et à ne procéder à aucune synergie RH pendant au moins un an.

Pour respecter certaines clauses de concurrence, le groupe devra cependant se séparer des activités opérées par Bolloré Logistics en Martinique, Guadeloupe et Guyane française.

En Polynésie française, il devra céder les activités de commissionnaire de transport pour le transport maritime mais pas pour l'aérien.

Enfin, en Nouvelle-Calédonie, la relation commerciale entre Bolloré Logistics et CMA CGM ne devra pas excéder 35% pour favoriser une concurrence sur le territoire.






Copyright © 2024 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

       Partager sur facebook Partager sur twitter