Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn

Blockchain, la technologie qui pourrait "changer le monde"

Mercredi 24 mai 2017 à 14h45 par CLUBFUNDING

The Economist considérait dès 2015 que la blockchain pouvait « changer le monde ». Désormais, l’avis semble unanime sur l’aspect prometteur et le succès à venir de cette nouvelle technologie. En quoi consiste-t-elle et quel est son rapport au crowdfunding ?

La blockchain : transparence, sécurité et confiance

L’invention de la blockchain est parfois prêtée à Satoshi Nakamo. Nul ne sait s’il s’agit d’une personne physique ou d’un groupe anonyme. Ce qui est en revanche certain, c’est que sa création est concomitante du Bitcoin. Cette monnaie virtuelle est aujourd’hui le premier exemple d’utilisation de cette technologie.

Dès lors, comment définir la blockchain ? Il s’agit d’une technologie de stockage et de transmission d’informations. La transparence et la sécurité dont elle fait preuve en sont les caractéristiques. En effet, tous les échanges reposent sur une absence d’organe central de contrôle.

Autrement dit, la blockchain n’est autre qu’une « chaîne de blocs » successifs, s’ajoutant au fur et à mesure des échanges entre les membres (les « nœuds »). Cette chaîne est distribuée à tous les membres du réseau qui possèdent donc une version à jour de son contenu.

La force de la blockchain repose dans la sécurité. Sa distribution aux différents membres écarte tout risque de piratage. Elle est infalsifiable et traçable, tout le monde ayant accès aux échanges effectués par les utilisateurs depuis sa création. Il s’agit en réalité d’une immense base de donnée actualisée.

Surtout, tout ajout à cette chaîne, donc toute transaction, ne peut être validée que par des « mineurs » souvent regroupés en « pool ». Ce sont simplement les ordinateurs de particuliers qui résolvent des problèmes mathématiques complexes pour autoriser la transaction.

La validation n’est donc pas conditionnée à un organe central, mais repose bien sur un système de confiance réparti entre les différents utilisateurs.

Les implications pour le crowdfunding

En septembre dernier, le co-fondateur de Blockchain France Antoine Yeretzian expliquait à ClubFunding quelles pouvaient être les implications pour le crowdfunding de l’utilisation de la blockchain. Associée historiquement au Bitcoin, cette technologie pourrait logiquement servir à la numérisation des titres et les exigences de sécurité que cela comporte. Surtout, il est envisageable d’insérer dans la chaîne des informations sur les projets à financer et les porteurs de projets, accessibles à tous.

« Nous suivons avec le plus grand intérêt des développements technologiques comme la blockchain, explique David El Nouchi, cofondateur de ClubFunding, qui pourrait permettre d’automatiser encore plus certains pans de notre activité. » La blockchain apparaît de plus comme source de réduction des coûts de fonctionnement des plateformes de financement participatif.

La transparence induite par cette technologie permettrait en outre de limiter l’usage de documents papiers, a fortiori de limiter les erreurs et surtout les fraudes. Elle pourrait concerner tous les fichiers nécessitant de prouver, par exemple, l’identité de son auteur, la date d’écriture ou encore la signature d’un document. D’augmenter la productivité des acteurs en somme.

Le rôle à venir du Législateur

La loi française a déjà commencé à s’intéresser à la place de la blockchain dans le secteur du financement participatif français. En effet, dès 2014, la « loi Macron » a autorisé les souscriptions de minibons via la blockchain.

Plusieurs demandes émergent aujourd’hui à destination du Législateur. Le premier souhait est relatif à la création d’un guichet, équivalent de celui de l’AMF (Autorité des Marchés Financiers) pour les CIP (Conseillers en Investissements Participatifs) ou de l’ACPR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution) pour les IPF (Intermédiaires en Financement Participatif). Ce guichet permettrait d’accompagner les acteurs utilisateurs de la blockchain, notamment dans les aspects juridiques qui peuvent leur paraître obscures.

C’est précisément sur ce point qu’émerge la seconde demande : celle d’une qualification juridique des éléments transmis par la blockchain. Qu’ils soient considérés comme une monnaie, des titres financiers ou comme des informations permettant le règlement d’une somme change la donne pour les acteurs.

Ce sont peut-être ainsi les débats et la qualification qui en découlera qui permettront de dresser un premier tableau de l’avenir de cette technologie dans les FinTech françaises.

Pour en savoir plus : http://blog.clubfunding.fr/blockchain-la-technologie-qui-pourrait-changer-le-monde/
       Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn
A propos de CLUBFUNDING
47 avenue de l'Opéra
75002 Paris
Tél : 01 77 58 38 58
Contacts :
David PERONNIN
David EL NOUCHI
Fiche complete
ClubFunding est une plateforme de financement participatif en obligations agréée par l’Autorité des Marchés Financiers depuis avril 2015.