Partager sur facebook Partager sur twitter

WORLDLINE veut céder son activité de terminaux de paiement

Mercredi 27 octobre 2021 à 16h42

Le spécialiste français des paiements électroniques Worldline a indiqué mardi qu'il souhaitait céder à court terme son activité de terminaux de paiement, à l'occasion de la publication de son chiffre d'affaires du troisième trimestre, qui s'inscrit en nette hausse.

L'activité de terminaux de paiement du groupe issue notamment d'Ingenico, son concurrent racheté l'année dernière, faisait l'objet d'une revue stratégique depuis plusieurs mois.

"Le conseil d'administration a validé l'orientation stratégique de désengagement" des activités de terminaux de paiement, a indiqué dans un communiqué Gilles Grapinet, désormais directeur général de Worldline. "Le groupe donne actuellement la priorité au scénario de cession à court-terme."

En juillet, il avait indiqué qu'il ne restait que deux options sur la table pour cette activité: une cession complète dès cette année, ou bien un maintien "temporaire" dans le groupe.

Worldline a parallèlement publié un chiffre d'affaires au troisième trimestre de 960 millions d'euros, en croissance organique de 8,3% et en ligne avec ses objectifs annuels. En chiffres bruts, le chiffre d'affaires a augmenté de 67,5%, la différence étant essentiellement liée à l'acquisition d'Ingenico.

"Worldline a bénéficié d'une dynamique régulière des volumes de transactions domestiques, permettant ainsi au groupe de délivrer une croissance particulièrement robuste", a commenté M. Grapinet.

"Ces tendances devraient se poursuivre, ouvrant la voie à une nouvelle accélération au quatrième trimestre", a-t-il ajouté.

Worldline prévoit le maintien de l'assouplissement des restrictions liées à la pandémie de Covid-19 et de l'ouverture des frontières en Europe, ce qui devrait favoriser les dépenses.

Le groupe a confirmé ses objectifs pour l'ensemble de 2021, dont une croissance organique du chiffre d'affaires d'au moins 6%.

Par ailleurs, comme annoncé lors du rachat d'Ingenico, Worldline a mis en place une nouvelle gouvernance composée d'un directeur général et d'un président du conseil d'administration. Gilles Grapinet, jusqu'alors PDG, est devenu directeur général du groupe et l'administrateur indépendant Bernard Bourigeaud, assure désormais la fonction de président du conseil d'administration.










Copyright © 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Toute l'actualité de
• WORLDLINE
       Partager sur facebook Partager sur twitter