Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn

WENCAN négocie le rachat du groupe de fonderie LE BELIER

Lundi 09 décembre 2019 à 14h30

Le groupe Le Bélier, spécialiste français en fonderie aluminium pour l'industrie automobile, a annoncé lundi négocier son rachat par la société chinoise Wencan, qui opère sur le même secteur d'activité.

Le Bélier, société cotée à la Bourse de Paris, emploie environ 3.500 personnes et affiche un chiffre d'affaires de 359 millions d'euros dans la fabrication de composants moulés en aluminium pour les industries automobiles mais aussi aéronautiques.

Coté à la Bourse de Shanghai, Wencan est spécialisé dans la fonderie sous pression pour l'automobile. Cette société chinoise réalise un chiffre d'affaires annuel de 203 millions d'euros, avec 2.500 employés.

"Les principaux actionnaires majoritaires de Le Bélier, dont Copernic, holding de contrôle de la famille Galland, et Philippe Dizier, directeur général (...) annoncent être entrés en négociations exclusives" dimanche "sur un projet de cession à Wencan de l'intégralité de leur participation représentant environ 61,96% du capital", selon un communiqué publié par l'équipementier français.

Le transfert de ce bloc majoritaire se ferait au prix de 38,18 euros par action, soit une prime de 29% par rapport au dernier cours de clôture vendredi. Ce prix valorise les capitaux propres de l'entreprise à 251,3 millions d'euros.

Avec ce rapprochement, "Le Bélier bénéficierait des technologies de Wencan pour renforcer son développement, en particulier en Europe et en Amérique du Nord, tout en étant en mesure de s'appuyer sur la position de Wencan en Chine pour accroître son activité (...) dans la région".

Le projet de cession a été "accueilli favorablement à l'unanimité" au sein du conseil d'administration de Le Bélier qui s'est réuni dimanche.

Il "permettra aux deux groupes de renforcer leur développement sur les marchés du freinage, de l'admission, du Châssis, des pièces de structure et de celles liées aux véhicules électriques grâce à leurs technologies et positionnements géographiques complémentaires", a déclaré M. Dizier, cité dans le communiqué.

La cession est soumise à l'obtention d'autorisations réglementaires, notamment en France et en Chine, et pourrait intervenir à la "fin du premier semestre 2020".

En cas d'acquisition du bloc d'actions majoritaire, "Wencan devra déposer un projet d'offre publique d'achat obligatoire simplifiée sur le solde du capital de Le Bélier au même prix de 38,18 euros par action".

Pour financer l'opération, Wencan prévoit de recourir à ses fonds propres à hauteur de 60% et à "des financements bancaires", a précisé Le Bélier.






Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Toute l'actualité de
• LE BELIER
       Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn