Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn

VOLVO vend un loueur américain de matériel pour 1,1 Md$

Mercredi 11 décembre 2013 à 08h30

Le fabricant suédois de poids lourds et d'engins de chantier Volvo a annoncé mardi la vente d'une société américaine de location de matériel, Volvo Rents, pour 7,2 milliards de couronnes (1,1 milliard de dollars).

Volvo, qui a indiqué dans un communiqué vouloir ainsi réduire sa dette en se désengageant d'une activité annexe, a cédé l'entreprise à un fonds d'investissement américain, Platinum Equity.

"Nous avons examiné diverses possibilités pour faire croître l'activité de Volvo Rents et conclu que la meilleure était de vendre cette filiale", a indiqué le directeur général de Volvo, Olof Persson.

"L'activité de Volvo Rents n'a pas un lien suffisamment solide avec le coeur de métier du groupe pour justifier que nous en restions propriétaires", a-t-il ajouté.

La transaction doit être réalisée au premier trimestre, à la condition que Platinum Equity réussisse une émission de dette qui doit la financer.

Volvo Rents, présent aux États-Unis et au Canada, perd de l'argent, a indiqué Volvo. Sur les trois premiers trimestres de 2013, sa perte opérationnelle a été de 47 millions de couronnes (7 millions de dollars) pour un chiffre d'affaires de 3,1 milliards de couronnes (environ 475 millions de dollars).

Ce loueur propose aux industriels et au BTP une large gamme, du petit matériel de travaux jusqu'aux engins de chantier, et emploie 2.100 personnes. Volvo a indiqué qu'il continuerait à lui vendre ses produits.

Le groupe suédois, qui cherche à redresser ses bénéfices et abaisser ses coûts, a lancé en septembre un plan de restructuration sur deux ans qui doit lui coûter près de 600 millions d'euros.

hh/lo
VOLVO AB

Copyright © 2013 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

       Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn