Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn

VOLKSWAGEN envisage l'acquisition d'EUROPCAR

Mercredi 24 juin 2020 à 15h00

Le constructeur automobile allemand Volkswagen envisage d'acquérir le loueur de voitures en difficulté Europcar, victime de la chute du tourisme provoquée par la crise sanitaire, a indiqué mercredi à l'AFP une source au fait des discussions, confirmant des rumeurs de presse.

Entre Volkswagen et Eurazeo, l'actionnaire principal d'Europcar, "il y a des discussions sur un deal", a déclaré cette source, tout en précisant qu'il n'y avait "pas d'offre pour l'instant".

Interrogés par l'AFP, Volkswagen, Eurazeo et Europcar n'ont pas souhaité faire de commentaire.

Eurazeo avait annoncé le 14 novembre étudier la cession de tout ou partie de ses 29,9% dans ce groupe, acquis en 2006 justement auprès de Volkswagen.

A l'époque, le rachat avait représenté 3,32 milliards d'euros, dont 2,06 milliards de reprise de dette. La capitalisation boursière d'Europcar évolue actuellement autour de 400 millions d'euros.

"Il y avait un projet de vente par Eurazeo de sa participation qui avait été mis en sommeil durant la crise qu'on vient de traverser et qui a été réveillé", a confié cette source, sous couvert d'anonymat. Elle a souligné qu'il fallait rester "prudent" sur l'issue des discussions avec le constructeur allemand.

Europcar Mobility Group a été frappé comme l'ensemble du secteur de la location automobile par la crise économique et l'effondrement du tourisme provoqués la pandémie de Covid-19.

Le loueur a publié une perte nette de 105 millions d'euros au premier trimestre, en aggravation de 55% sur un an. La perte opérationnelle a presque doublé à 89 millions d'euros.

En manque de liquidités, Europcar avait annoncé début mai "un plan d'économie drastique" chiffré à 850 millions d'euros, après avoir finalisé son sauvetage par des banques via un plan de financement de plus de 300 millions d'euros, dont un prêt de 220 millions garanti à 90% par l'Etat français.

Fin mai, le loueur de voitures américain Hertz, plus que centenaire, s'était placé sous le régime américain des faillites, lui aussi victime de la pandémie de Covid-19 qui a laminé le marché de la location de voitures.










Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Les investisseurs et experts de l'opération
Vendeur
• EURAZEO (23)
Autres articles sur l'opération
18/11/2019 EURAZEO pourrait se désengager d'EUROPCAR
       Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn
Trouver des sociétés à reprendre dans ce secteur
Location de courte durée de véhicules utilitaires CA : 700k€
Les sociétés à reprendre du secteur "Automobile" / en Ile-de-France