Partager sur facebook Partager sur twitter

VIVARTE s'apprête à céder les chaussures MINELLI aux dirigeants de SAN MARINA

Lundi 28 juin 2021 à 18h31

Vivarte, qui était déjà en négociations avec le groupe Beaumanoir pour la cession de Caroll, a annoncé lundi être entré en "négociations exclusives" avec les dirigeants de San Marina pour leur céder les chaussures Minelli, la dernière enseigne de son portefeuille.

Minelli, marque de chaussures et d'accessoires créée en 1973, est présente dans 14 pays, compte 700 salariés et a réalisé en 2020 un chiffre d'affaires de 93 millions d'euros, selon Vivarte.

L'entreprise explique avoir "souhaité entrer en négociations exclusives avec Stéphane Collaert et Laurent Portella, les deux dirigeants de San Marina, pour la cession de l'enseigne Minelli".

Elle précise avoir soumis le projet aux instances représentatives du personnel lundi et espère conclure cette cession ainsi que celle de Caroll, ce qui signerait la fin de son activité, d'ici à la fin de l'année 2021.

San Marina a été fondé en 1981 à Marseille, et compte 635 collaborateurs, 210 points de vente, pour "un chiffre d'affaires proche de 110 millions d'euros", selon le communiqué de Vivarte, pour qui cette opération permettrait à Minelli de rejoindre "un projet industriel mis efficacement en oeuvre par deux professionnels de la chaussure".

Depuis l'arrivée de Patrick Puy, spécialiste des restructurations, à la tête de Vivarte en juillet 2017, plusieurs enseignes (Chevignon, Cosmoparis, André, Kookaï, Naf Naf, Besson) ont déjà été cédées. En juillet 2020, c'est l'ancien fleuron La Halle, mis en difficulté notamment par l'épidémie de Covid-19, qui a été cédé.







Copyright © 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Toute l'actualité de
• VIVARTE
       Partager sur facebook Partager sur twitter