Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur Google+ Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn

Une usine d'aluminium monténégrine en faillite vendue pour 28 M€

Jeudi 06 mars 2014 à 08h30

Une usine d'aluminium monténégrine, KAP, ancien géant industriel local en faillite depuis octobre, a été vendue à une compagnie locale pour 28 millions d'euros, après deux appels d'offres internationaux infructueux, a-t-on indiqué de source officielle.

KAP, dont le holding En+ du milliardaire russe Oleg Deripaska était co-propriétaire, a été acheté par une sidérurgie locale, Uniprom, qui s'est engagée à y investir 76 millions d'euros d'ici à 2018, a précisé un administrateur judiciaire, Veselin Perisic.

"Après deux appels d'offres, le marché a montré un faible intérêt pour la production d'aluminium. On n'avait plus le temps, une meilleure solution n'existe pas en ce moment", a déclaré M. Perisic.

En octobre, un tribunal de commerce local avait déclaré la faillite de la compagnie estimant que le délai pour la présentation de plans pour sa restructuration avait expiré.

La dette de la compagnie s'élève à quelque 380 millions euros, soit près de 10% du PIB du Monténégro, petite ex-république yougoslave de 660.000 habitants qui négocie depuis 2012 son adhésion à l'Union européenne.

L'Etat monténégrin et le holding En+ détenaient chacun 29,36% des parts de la compagnie. Les 41% restants étaient dans les mains de petits actionnaires.

En+ avait menacé de saisir des tribunaux arbitraux afin de réclamer au Monténégro jusqu'à un milliard d'euros de compensation après la mise en faillite de KAP.

KAP a limogé depuis juillet quelque 500 employés, mais même avec les 700 restants, la compagnie reste le plus gros employeur industriel dans cette petite république adriatique.

Jadis le plus grand exportateur local, KAP avait contribué en 2012 à hauteur de 4,7% au PIB monténégrin.

Copyright © 2014 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

       Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur Google+ Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn