Partager sur facebook Partager sur twitter

TREEFROG THERAPEUTICS lève 64 M€

Lundi 13 septembre 2021 à 17h45

Ce tour B servira à financer le déploiement de la technologie C-StemTM, à implanter TreeFrog Therapeutics aux Etats-Unis et au Japon, et à étendre son portefeuille de thérapies cellulaires avec l’objectif de lancer les premiers essais cliniques dès 2024.

Frédéric Desdouits est nommé président de la société et Kévin Alessandri, co-fondateur et directeur général, prend la tête de la filiale américaine TreeFrog Therapeutics Inc.


TreeFrog Therapeutics développe une nouvelle génération de thérapies cellulaires, grâce une technologie de rupture permettant de produire des lots de plusieurs milliards de cellules souches pluripotentes induites (iPSC) avec un niveau de qualité inédit, et de les différencier en micro-greffons qui pourraient remplacer les tissus lésés dans un large éventail de pathologies.



TreeFrog Therapeutics, spécialiste des thérapies cellulaires issues de cellules souches, annonce aujourd’hui avoir réalisé une levée de fonds de 64 millions d’euros dans le cadre d’une Série B, deux ans après un premier tour de table de 6,5 millions d’euros.



Ce tour de financement a été mené par Bpifrance via son fonds Large Venture, accompagné du fonds d’investissement américain Leonard Green & Partners et du groupe biopharmaceutique Bristol Myers Squibb. Le fonds européen Xange, leader du premier tour de table, participe également significativement à cette opération, suivi par l’ensemble des investisseurs régionaux historiques : Aquiti Gestion, IRDI Capital Investissement, Galia Gestion, la SATT Aquitaine Science Transfert et BNP Paribas Développement.



Ces fonds permettront à TreeFrog Therapeutics, qui compte déjà 50 collaborateurs, d’accroître ses capacités de R&D en France et de déployer des hubs technologiques aux Etats-Unis et au Japon. La société prévoit également d’accélérer le développement de son portefeuille de thérapies cellulaires, constitué de programmes propriétaires et en partenariat, avec l’objectif de lancer un premier essai clinique dans la maladie de Parkinson d’ici 2024.



Deux nominations pour accompagner la croissance de la société et son développement outre-Atlantique


Ancien membre indépendant du comité stratégique, Frédéric Desdouits est nommé président de TreeFrog Therapeutics.

Polytechnicien et docteur en neuropharmacologie, Frédéric Desdouits rejoint la société après un parcours international dans l’industrie pharmaceutique. Après un début de carrière chez GSK, puis Exane BNP Paribas, il co-fonde en 2004 le cabinet de conseil stratégique Bionest Partners, spécialisé en santé et biotechnologies, qu’il dirige jusqu’en 2011. Il intègre ensuite le groupe Pierre Fabre en tant que vice-président exécutif « Acquisitions et intelligence économique », puis en deviendra le directeur des opérations pharmaceutiques aux US. Dans son poste précédent, Frédéric a dirigé les activités CDMO Pharma du groupe Sequens et était CEO de sa filiale cotée sur Euronext PCAS.



Kévin Alessandri, co-fondateur et directeur général, s’installera à Boston début 2022 pour prendre la tête de la filiale américaine de TreeFrog Therapeutics. Déjà récompensée par la fondation Galien à New York en 2020 pour sa collaboration avec Harvard, TreeFrog Therapeutics entend en effet s’implanter durablement aux Etats-Unis, un marché qui concentre à lui seul plus de la moitié des acteurs de la médecine régénérative dans le monde.



Frédéric Desdouits, président de TreeFrog Therapeutics, déclare : « En l’espace de 2 ans, avec un premier tour de table de 6,5 millions d’euros, TreeFrog a transformé C-StemTM en une technologie industrielle applicable à n’importe quelle thérapie cellulaire. Notre équipe a démontré que C-StemTM surclasse toutes les technologies existantes pour la culture de cellules souches pluripotentes en termes d’échelle et de qualité. Sur cette période, TreeFrog a également confirmé des résultats précliniques remarquables pour le traitement de la maladie de Parkinson. Nous allons fortement renforcer notre organisation et nos investissements en R&D afin d’accélérer la construction de notre portefeuille de thérapies cellulaires, ciblant sur les maladies neurodégénératives, métaboliques, cardiaques ainsi que les pathologies du sang et du système immunitaire. Notre ambition est d’établir des partenariats technologiques et thérapeutiques avec des acteurs industriels de grande envergure, afin de faire de C-StemTM une technologique incontournable et d’accélérer son déploiement industriel, pour permettre in fine au plus grand nombre de patients de bénéficier de thérapies cellulaires plus sûres et plus accessibles.»





Kévin Alessandri, co-fondateur et directeur général de TreeFrog Therapeutics, ajoute : « Avec cette levée de fonds et l’arrivée de Frédéric, TreeFrog change radicalement de dimension. Expert en stratégie et en management de sociétés pharma et biotech, Frédéric apporte plus de 25 années d’expérience dans la gestion d’équipes en forte croissance en France et aux Etats-Unis. Nous sommes également maintenant soutenus par Bristol Myers Squibb, un groupe pharmaceutique pionnier des thérapies cellulaires et par des investisseurs de tout premier plan, décidés à créer un leader mondial. Enfin, je tiens à remercier l’Etat français et de la Région Nouvelle-Aquitaine pour leur soutien important en vue de la création d’une filière industrielle capable de produire en France des milliards de cellules thérapeutiques pour des millions de patients. Le financement, le management et la gouvernance sont maintenant sécurisés et alignés pour réussir à traiter les premiers patients en 2024. »



« Les progrès réalisés par la société depuis sa création sont impressionnants. En moins de trois ans, TreeFrog a en effet réussi à mettre au point une suite technologique unique au monde permettant la production de cellules souches à grande échelle, avec la claire ambition de contribuer à l’accélération du domaine des thérapies cellulaires et à l’émergence plus rapide de la médecine régénérative. Nous sommes fiers de mener cette Série B, et de nous associer ainsi à une équipe managériale et à des investisseurs de grande qualité », ajoute Laurent Higueret, Directeur d’investissement sénior de Bpifrance Large Venture.



« Nous sommes ravis de soutenir TreeFrog Therapeutics dans cette nouvelle phase de croissance. Avec C-StemTM, TreeFrog a déjà levé des verrous majeurs dans la fabrication des cellules souches pluripotentes induites. Ces avancées peuvent donner lieu à un changement d’échelle radical dans la production industrielle des thérapies cellulaires. En outre, nous avons la chance de nous associer avec Kévin, Maxime et Frédéric, ainsi qu’avec un groupe d'investisseurs de tout premier plan, avec l’objectif commun d’accélérer le développement de TreeFrog », affirme Peter Zippelius, Partner de Leonard Green & Partners.



« Nous sommes très heureux d’accueillir Frédéric et de faire partie de ce nouveau conseil d'administration. En 2019, TreeFrog disposait déjà d'une technologie de rupture et d'une vision industrielle très claire pour rendre les thérapies cellulaires accessibles à tous. Mais plus important encore, ces deux dernières années, l'équipe a démontré des capacités d'exécution exceptionnelles. Je suis très confiant dans la capacité de TreeFrog à introduire un changement de paradigme industriel dans le domaine des thérapies cellulaires, à mesure que la société devient une biotech plus intégrée, avec un impact à chaque étape de la chaîne de valeur », conclut Guilhem De Vregille, Partner au sein de Xange (Siparex Group).

À propos de TreeFrog Therapeutics

TreeFrog Therapeutics est une startup qui veut rendre accessible les thérapies cellulaires à des millions de patients. La start-up a développé C-Stem™, une plateforme technologique propriétaire fondée sur la culture de cellules souches en 3D dans des bioréacteurs industriels. Cette solution complète pour la production à grande échelle de thérapies cellulaires résout les problèmes de qualité rencontrés par la filière et réduit considérablement les coûts de production.

Incubée à Bordeaux par Unitec, TreeFrog a bénéficié de financements du CNRS, de l’Université de Bordeaux, et de l’Agence nationale de la recherche (ANR) entre 2015 et 2017, avant de recevoir en 2018 plus d’un million d’euros de fonds de maturation de la SATT Aquitaine Science Transfert. La société a été fondée en novembre 2018, après avoir remporté le Grand Prix i-LAB du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. En 2019, la société réalise un tour de table de 6.5 millions d’euros, et lève plus de 3 millions d’euros de fonds non-dilutifs, auprès de la Région Nouvelle-Aquitaine, de Bpifrance (Prix i-Nov) et de la Commission Européenne (EIC accelerator).

Début 2020, TreeFrog rejoint le FrenchTech120, un programme national dédié aux startups en forte croissance, et emménage dans un site industriel de 1,200m². Cette même année, la startup annonce un partenariat avec l’Etablissement Français du Sang (EFS) et reçoit le prestigieux prix Galien MedStartup à New York pour sa collaboration avec Harvard, l’Institut Imagine et la Fondation pour la recherche et l’innovation biomédicale de Kobe (FBRI). En avril 2021, TreeFrog réalise une première mondiale, avec la production d’un lot de 15 milliards de cellules souches pluripotentes en moins de 7 jours, avec un facteur d’amplification cellulaire exponentiel sans précédent.

Source : Communiqué de presse

       Partager sur facebook Partager sur twitter