Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn

TEMO réalise un tour de table de 600 k€

Vendredi 26 juin 2020 à 10h45

TEMO a séduit de nouveaux investisseurs privés tout juste un an après son premier tour de table. Elle conçoit, produit et commercialise le premier moteur de bateau électroportatif et surfe sur son grand succès commercial pour accélérer son développement. Une innovation française qui vient révolutionner le marché de la propulsion de bateau en s’inspirant de la mobilité urbaine.

Des partenaires solides pour accélérer le développement

Dans un contexte de crise TEMO rassemble près de 600 000 € pour renforcer son savoir-faire industriel et accélérer son déploiement commercial en France et à l'international. Suivi par le fond Morbihannais OCTAVE II et par des Business Angels de renom, ce tour de table va permettre à l’entreprise de mener à bien son développement et de garder sa longueur d’avance sur le marché de l’électroportatif marinisé. Accompagné aussi par les banques (Crédit Maritime et Caisse d’Epargne) et la BPI, TEMO confirme sa capacité à embarquer les meilleurs partenaires dans son voyage entrepreneurial. TEMO a été accompagné dans la structuration juridique de l’opération par Augustin Plesse chez Oratio Avocats et conseillé par Nauti-link.

L’entreprise ligérienne est suivie par Atlanpole, membre du Réseau Entreprendre Atlantique, labellisée Sailing Lab et incubée à l’IMT Atlantique ce qui démontre son ancrage régional.

D’autre part TEMO est adhérente à la fédération des Industries Nautiques, à NINA et au Pôle Mer Bretagne Atlantique.

Bruno Le Jossec, dirigeant d'Octave II : "TEMO est une innovation française comme on en voit pas souvent dans le nautisme. Alexandre a su répondre à un besoin très clair en s’inspirant de la mobilité urbaine et en adaptant des technologies existantes au nautisme. C’est difficile de savoir faire simple et pourtant TEMO est d’une simplicité de conception et d’usage remarquable. En tant que professionnels du nautisme, nous sommes heureux de permettre à TEMO d'accélérer grâce à notre investissement et nos conseils".


Bruno Voisard, un des actionnaires historiques : "Comme plaisancier utilisateur de TEMO et professionnel du nautisme, je suis heureux de constater le succès de l’intuition d’Alexandre et le travail formidable depuis un an. Très en vue sur le net, TEMO a su passer la période difficile sans dégâts. Cette levée permet d’accélérer le développement produit et la commercialisation à l’export".

Alexandre SEUX, fondateur de TEMO : "Après deux ans de R&D et une réponse très positive du marché il était temps pour TEMO de renforcer ses fonds propres pour avoir les moyens de son ambition. Cette levée va nous permettre de doubler notre équipe de passionnés, de renforcer notre savoir-faire industriel, d’envisager le développement de la gamme et de répondre aux nombreuses sollicitations internationales. La composition de ce tour de table est très cohérente avec les besoins de TEMO et nous pourrons bénéficier de l’expérience de chacun des investisseurs pour réaliser notre plan stratégique. »

Le premier moteur hors-bord électroportatif made in France

La France est aujourd’hui le premier constructeur Européen de bateaux de plaisance et le second au niveau mondial. Malgré l’enjeu économique de la filière nautique et le savoir-faire de son industrie, aucun bateau de série en France (près d’un million immatriculés et 12 000 en plus chaque année) n’est équipé d’un moteur issu d’une fabrication française.

TEMO s’impose en devenant la première marque au monde à développer, produire et commercialiser un moteur de bateau électroportatif et fabriqué en France. La société basée à Nantes débute avec un moteur électrique, léger et portatif et entend élargir sa gamme rapidement.

La start-up a choisi de se positionner sur l’électrique, une énergie qui va de paire avec la démarche responsable et de qualité de l‘entreprise. "Notre passion à nous, plaisanciers, s’exprime sur l'océan et les eaux intérieures. Préserver cet environnement qui nous est cher est une valeur forte chez TEMO. Nous voulions donc proposer une nouvelle alternative à tous ceux qui souhaitent abandonner le thermique et naviguer plus proprement" souligne Alexandre.

Si l’argument écologique et silencieux de ce nouveau moteur contribue au succès commercial de TEMO, c’est avant tout son design révolutionnaire qui séduit plaisanciers et pêcheurs - très nombreux à avoir passé commande dès le lancement. Avec sa forme tubulaire unique, une taille compacte et un poids ultra léger, TEMO offre un nouveau confort d’utilisation. Récompensé par l’industrie nautique, le propulseur a été élu meilleur produit de l’année 2019 au dernier salon nautique de Paris.

Breveté à l’international, le moteur est télescopique, étanche, portable et parfaitement adapté à la propulsion d’embarcations légères (annexe de bateau, barques de pêche, petits voiliers.)

Des perspectives internationales

Forte de son lancement réussi en France, la start-up se tourne désormais vers l’Allemagne et ses voisins européens. Plusieurs commandes passées et les nombreuses sollicitations des distributeurs démontrent un fort intérêt pour le propulseur. La traduction du site dans plusieurs langues ainsi qu’une campagne de communication dédiée devraient accélérer le développement commercial.

La start-up, dont l’ambition est mondiale ne compte pas s’arrêter là. L’équipe vise une entrée prochaine aux État-Unis et a d’ores et déjà identifié des partenaires fiables pour appuyer son implantation outre-Atlantique.

À propos de TEMO :

TEMO est une entreprise qui conçoit et commercialise un propulseur électroportatif pour petites embarcations nautiques. Emportez votre TEMO lors de votre prochaine sortie en mer et assurez-vous une expérience zéro contrainte et 100% plaisir ! Fondée en 2018 par Alexandre SEUX, passionné de voile, la société est basée à Nantes et produit TEMO en France, avec des partenaires locaux et de qualité.

Source : Communiqué de presse

Toute l'actualité de
• TEMO
       Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn
Trouver des sociétés à reprendre dans ce secteur
Construction et réparation navale CA : 2.000k€
Les sociétés à reprendre du secteur "Fabrication de bateaux" / en Pays-de-la-Loire
Ils veulent faire des acquisitions dans ce secteur
Fabrication et commercialisation de bateaux / voiliers haut de gamme CA Max : 10.000k€
Les acheteurs du secteur "Fabrication de bateaux"