Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur Google+ Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn

SYMENT réussit un tour de financement de 600 k€

Lundi 12 mars 2018 à 10h49

Une insatisfaction élevée des occupants, des problèmes de rentabilité des gestionnaires, des demandes de copropriétaires restées sans réponse, des AG interminables, il s’agit d’une situation que tout le monde connait mais qui n’est plus admissible.

Il est désormais indispensable de trouver une solution à la pérennité du métier de gestionnaire, créer un nouveau business model basé sur la création de valeur et rendre accessible la gestion immobilière dans une approche globale couvrant tous les aspects (comptable, juridique, technique) pour réengager l’Occupant.

Syment, startup normande basée à l’incubateur de Granville, met à disposition différents outils tel qu’un outil de consultation des AG, un réseau de voisinage, la préparation des AG (par sondage), l’archivage de la doc technique de la copro comme de l’appartement dans un espace sécurisé, ainsi
qu’une gestion d’incidents. Syment est aussi un outil de pilotage de patrimoine immobilier pour le gestionnaire comme pour le propriétaire.

C’est une solution large permettant d’intéresser l’occupant en lui apportant une plateforme ouverte et pédagogique, recueillant et présentant l’information disponible avec une approche inclusive. Elle va permettre d’une part d’apporter de la visibilité sur les évènements du quotidien mais surtout automatiser certaines tâches pour que le gestionnaire puisse, enfin, partager ses expertises.

Les premiers partenariats signés avec des éditeurs de logiciels de gestion immobilière de 1er plan a confirmé le besoin, et la pertinence de l’approche.

En plus de répondre aux besoins du quotidien, Syment a été conçue pour accueillir de manière modulaire de nouveaux services via des API. Sont visés notamment des réseaux de voisinages, courtiers en crédit, suivi de conformité, assurances, etc.

Cette approche innovante doit surtout permettre au syndic de relever sa cote de confiance et réduire la défiance, que nombre d’études mentionnent, que peut avoir avec ses clients.

Un seul chiffre symbolise cette relation entre gestionnaire et copropriétaire : 9%.

C’est le taux de conversion de la clientèle d’un syndic pour amener ses interlocuteurs à un process transactionnel !

Ce taux, gisement énorme de rentabilité pour une agence immobilière, ne peut remonter que par une nouvelle proposition de valeur ainsi que la mise en place d’une nouvelle expérience client.

Cette montée en gamme est attendue par les copropriétaires et par les syndics eux-mêmes pour susciter des vocations, réattirer des ressources humaines, mettre en avant les compétences variées qu’il possède et surtout aller chercher de nouveaux axes de monétisation.

Cette stratégie de Syment est validée par ses clients mais est aussi un gage de qualité des prestations.

La croissance enregistrée actuellement, et les services additionnels à venir ont conduit à l’ouverture du capital à des investisseurs privés pour 300 k€ complété avec BPI pour le même montant.

« Nous sommes ravis d’accueillir Agir Participation, Investir Ensemble, et nos autres partenaires privés comme investisseurs de long terme mais aussi comme conseiller dans notre board. Notre modèle économique ayant été validé avec nos investisseurs historiques sur le noyau de notre application, nous envisageons de monter en charge avec d’autres logiciels de gestion de syndic pour couvrir une grande partie du marché français » souligne Guillaume Perrodin co-fondateur de Syment SAS, et ex-gestionnaire immobilier.

« Nous pouvons désormais attaquer la 2nde phase de notre développement qui consiste à d’une part compléter notre outil avec des fonctionnalités, comme un chatbot juridique / comptable / technique, un modèle de gestion des conformités, la gestion locative et nouer des partenariats avec des API
complémentaires et confirmer à l’international ou nous avons déjà des clients au Luxembourg et bientôt en Belgique. La 3e phase consistera à étendre notre offre vers le marché du bureau et à mettre un pied dans la smart-city. » explique Michael Canu co-fondateur de Syment SAS, issu du milieu de l’IT au Japon puis en France.

Diffuser et partager l’information (en même temps que le savoir-faire du syndic), informer les biens à vendre/louer du patrimoine de l’agence, aller chercher des mandats exclusifs, commercialiser les activités d’administrateurs de biens, monétiser d’autres services encore sur un seul et même accès où les utilisateurs trouvent l’ensemble de leur écosystème est la solution pour redonner aux syndics la place qu’ils devraient avoir. Syment est la pour les accompagner dans leurs évolutions et mettre en place avec eux une stratégie immobilière 4.0.

Source : Communiqué de presse

Toute l'actualité de
• SYMENT FRANCE
       Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur Google+ Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn