Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur LinkedIn

SUEZ investit dans H2OLMOS et CTO au Pérou

Vendredi 16 décembre 2016 à 14h18

Le groupe français Suez va acheter, aux côtés de la société canadienne Brookfield Infrastructure, les deux entreprises péruviennes H2Olmos (H2O) et Concesionaria Trasvase Olmos (CTO), qui participent au projet d'irrigation de la vallée aride d'Olmos.

Suez n'a pas précisé le montant de la transaction, précisant seulement dans un communiqué qu'il détiendrait 30% de ces sociétés et Brookfield le reste "à la finalisation de l'opération prévue d'ici la fin de l'année".

L'entreprise française sera chargée des services d'exploitation et de maintenance d'H2O et CTO, ce qui devrait générer un chiffre d'affaires d'un montant total d'environ 120 millions d'euros.

Ces entreprises sont en charge des concessions œuvrant dans le cadre du projet d'irrigation de la vallée d'Olmos, dans la région de Lambayeque, sur la côte Nord du pays, et "apportent les ressources en eau essentielles au développement de son agriculture et de son industrie agro-alimentaire".

CTO a participé à la construction, l'exploitation et la maintenance du barrage Limon, ainsi que d'un tunnel de 20 kilomètres sous la Cordillère des Andes dans le cadre de la dérivation des eaux de la rivière Huancabamba.

H2Olmos de son côté a accompagné la construction, l'exploitation et la maintenance du système d'irrigation, ainsi que le développement de 43.500 hectares de terres arables.

Ces deux concessions, attribuées pour 20 ans, s'achèveront respectivement en 2025 et 2035 et pourront faire l'objet d'un renouvellement.








Copyright © 2016 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Toute l'actualité de
• SUEZ
       Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur LinkedIn