Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur LinkedIn

SPENDESK, fintech de gestion des dépenses en entreprise, lève 8 M€

Mardi 30 janvier 2018 à 16h35

Spendesk, la start-up fintech de gestion des dépenses en entreprise annonce une levée de fonds en Série A de 8 millions d’euros auprès d’Index Ventures.

Ce nouveau tour de table porte à 10 millions d’euros le montant levé par la start-up en seulement un an. Les fonds seront utilisés pour accélérer l’expansion européenne et le développement du produit.

Créée en 2016 à Paris, Spendesk résout un problème commun à toutes les entreprises : effectuer et traiter un simple paiement représente un fardeau administratif aussi bien pour les salariés que pour les responsables financiers. Les procédures traditionnelles d’achat et de gestion des notes de frais sont sources d’inefficacités et de frustration. JP Morgan Chase évalue à 17.2 jours le temps d’attente moyen suite à une demande d’achat et à 57 euros le cout de traitement d’une transaction.

Spendesk a développé une solution innovante pour que les entreprises reprennent le contrôle de leurs dépenses tout en donnant plus d’autonomie aux salariés dans leur travail.

“Réserver un billet d’avion en ligne, payer au restaurant ou régler un fournisseur sont autant d’actions courantes et essentielles qui devraient être aussi simples que de vérifier sa boite mail,” explique Rodolphe Ardant, co-fondateur et CEO de Spendesk.

Avec Spendesk, les salariés disposent d’une solution unique pour faire leurs demandes d'achat, accéder à des cartes de paiement et régler leurs frais de déplacement, dans les limites prédéfinies par l'entreprise. Les équipes Finance gèrent les flux de validation et bénéficient à chaque instant d’une visibilité et d’une traçabilité complète sur les dépenses engagées. Elles gagnent un temps précieux en automatisant les tâches comptables répétitives comme la récupération des factures et la saisie de la TVA. Avec Spendesk, tous les paiements sont automatiquement catégorisés, réconciliés avec la bonne facture et exportés vers différents logiciels comptables.

Depuis sa création, Spendesk a fait évoluer son produit et acquis de nouveaux clients à une vitesse record. En moins de 12 mois, plus de 600 entreprises clientes en Europe ont dépensé 40 millions d'euros grâce à leur plateforme. “Spendesk a su créer un beau produit que leurs clients adorent, ce qui n'est pas évident quand on parle de dépenses professionnelles.” affirme Dominique Vidal, partner chez Index Ventures, le fond de capital risque derrière des entreprises fintech de premier plan telles que Adyen, Revolut ou TransferWise. "Alors que de nombreuses autres solutions se contentent de digitaliser la gestion des notes de frais, Spendesk a su construire un workflow innovant pour gérer l'intégralité des dépenses de l’entreprise” ajoute-t-il.

“Nous voulons créer l'outil parfait pour les équipes financières afin de gérer tous leurs flux de paiement. À terme, notre ambition est de limiter les besoins des responsables financiers à 3 outils : leur compte bancaire, leur logiciel comptable et Spendesk”, explique Rodolphe Ardant.

Ce tour de table mené par Index Ventures, avec la participation de business angels tels que Michaël Benabou, co-fondateur de Vente Privée, Laurent Asscher et les fondateurs de Showpad - Pieterjan Bouten et Louis Jonckheere - va permettre à la startup de continuer à grandir et étendre ses activités à travers l’Europe. Cette levée de fond arrive 12 mois après un premier tour de table de 2 millions d’euros en janvier 2017, portant le montant total levé à 10 millions d’euros.

Source : Communiqué de presse

Les investisseurs et experts de l'opération
Investisseur
• INDEX VENTURES (17)
Toute l'actualité de
• SPENDESK
       Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur LinkedIn