Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur LinkedIn

SNAPCALL lève 1 M€ auprès d’ISAI et de BA

Vendredi 14 septembre 2018 à 09h25

SnapCall, la plateforme qui a créée l’appel téléphonique digital immédiat enrichi de données contextuelles, vient de lever 1 million d’euros auprès du fonds ISAI et de Business Angels pour consolider son avance technologique et accélérer son développement commercial. Son métier : apporter une nouvelle expérience aux consommateurs en ligne, en remplaçant les numéros de téléphones présents sur les sites web et dans les applications par un bouton d’appel intelligent.

Fondée en 2016 par Arnaud Pigueller, CEO et Thomas de Becdelièvre, CTO (respectivement anciens des groupes Avaya et Iliad-Free), SnapCall est accompagné depuis un an par Zendesk dans son accélérateur situé à la Station F.

Concrètement, SnapCall permet à un client en ligne, lorsqu’il est sur le point d'effectuer une transaction, d’appeler directement un téléconseiller en cliquant simplement sur le bouton ad hoc. Du côté du fournisseur, le téléconseiller, en même temps qu’il répond, visualise immédiatement la transaction en cours et peut ainsi apporter une réponse particulièrement personnalisée.

L’amélioration de l’expérience client en ligne est un élément clé et différenciant pour les marques. La maîtrise du canal voix devient prioritaire pour offrir d’une manière ciblée la meilleure expérience possible en proposant le bon conseil au bon moment.

La plateforme SnapCall permet de recréer en ligne cette relation client/vendeur qui a fait ces preuves depuis longtemps, enrichie de toutes les possibilités offertes par le digital : ciblage internaute, données contextuelles, personnalisation, rating etc … SnapCall intègre également toutes les spécificités du traitement des appels, c’est-à-dire la gestion des files d’attentes, le monitoring des appels, la messagerie vocale, etc …

Le bouton SnapCall est déjà disponible sur les sites web de grands groupes comme la SNCF, un opérateur Télécom et un e-commerçant majeur, ainsi que dans des applications mobiles de pure players comme SelogerNeuf. Sa proposition de valeur intègre notamment :

- L’amélioration des taux de conversion et de satisfaction

- Un tracking des leads

- Une anonymisation des numéros de téléphones clients

La plateforme qui permet aux marques d’activer des appels digitaux ciblés, s’appuie sur une architecture dédiée, robuste et innovante.

« Notre plateforme, totalement « plug & play », fournit une solution d’appels inédite. Elle s’appuie sur les données chaudes (identification du client ou du prospect, valeur et détails du panier…) et froides (volume d’appels par rapport à un parcours, efficacité de l’appel dans les conversions…) afin de dynamiser les ventes, tout en maîtrisant le retour sur investissement.

L’impact sur les ventes est tangible et automatiquement restitué au sein de tableaux de bord complets, donnant une lecture claire des performances », déclare Thomas de Becdelièvre, CTO et co-fondateur de SnapCall.

« La plateforme SnapCall conjugue de façon extrêmement élégante le meilleur du web et de la téléphonie. Elle permet à l’utilisateur d’avoir une interaction téléphonique totalement naturelle sur un smartphone depuis son navigateur ou une application mobile, au moment où il en a besoin, sans pour autant partager son numéro de mobile. Pour les fournisseurs de services, SnapCall permet la mise en place d’une expérience utilisateur très favorable en termes de taux de satisfaction et de conversion tout en garantissant une parfaite synchronisation dans la gestion des contextes web et téléphoniques. » explique Jean-David Chamboredon, Président-Exécutif d’ISAI.

SnapCall est également accompagnée par des Business Angels référents comme Théodore Martin Martin (ex : CEO NetCentrex) qui rejoint le Conseil d’administration de la société.

Source : Communiqué de presse

Les investisseurs et experts de l'opération
Investisseur
• ISAI (31)
Toute l'actualité de
• SNAPCALL - SEAMPL
       Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur LinkedIn
Ils veulent faire des acquisitions dans ce secteur
Édition de solutions logicielles : gestion commerciale - CRM - ERP - BPO CA Max : 10.000k€
Les acheteurs du secteur "CRM"