Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur Google+ Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn

SHELL cède des activités à Hong Kong et Macao au groupe DCC ENERGY

Vendredi 07 avril 2017 à 09h00

Le géant anglo-néerlandais Royal Dutch Shell a annoncé mercredi la vente de ses activités dans le gaz de pétrole liquéfié (LPG) à Hong Kong et Macao à l'irlandais DCC Energy pour 150,3 millions de dollars (140,7 millions d'euros).

Cette cession, qui doit être bouclée au premier trimestre 2018 une fois obtenus les feux verts réglementaires, ne signifie pas pour autant que le groupe quitte ces marchés, où il y exerce d'autres activités, selon un communiqué.

En parallèle, Shell va signer un accord de licence avec DCC Energy afin que sa marque reste visible malgré la vente de l'activité qu'il conduit dans ces régions depuis 60 ans. Il distribue le LPG à des clients particuliers (plus de 100.000 ménages) et industriels.

Pour l'irlandais DCC Energy, il s'agit de sa première expansion hors d'Europe, où il concentre jusqu'à présent l'essentiel de ses activités dans le pétrole et le LPG.

De son côté, John Abbott, le directeur pour l'aval (raffinage, distribution) de Shell, cité dans le communiqué, explique que "cette vente est cohérente avec l'engagement stratégique de Shell de se concentrer, au sein des activités aval, dans des domaines où nous pouvons être plus compétitifs".

"Il s'agit d'une de nos dernières activités de LPG que nous possédons en totalité et cette vente marque une nouvelle étape dans la stratégie actuelle de Shell de réaliser pour 30 milliards de dollars de cession d'actifs entre 2016 et 2018", complète-t-il.

Sur ce montant, 15 milliards ont été engagés en 2016 par le groupe, qui se remet doucement sur pied grâce à une relative meilleure tenue des cours du brut depuis la fin de l'année dernière.

Depuis le début de l'année, il a engagé la vente de champs d'hydrocarbures en mer du Nord, d'actifs dans le sable bitumineux au Canada ou encore de ses activités dans le pétrole et le gaz onshore (terrestre) au Gabon, pour plusieurs milliards de dollars au total.

La major entend mettre l'accent sur l'exploitation en eaux profondes et dans le gaz, en s'appuyant pour ce dernier sur les actifs récemment absorbés avec l'acquisition du britannique BG Group.

Dans le même temps, DCC a annoncé dans un communiqué publié plus tard dans la journée la vente de ses activités dans l'environnement à la société d'investissement Exponent pour 219 millions de livres (256 millions d'euros). L'opération devrait se concrétiser au cours du deuxième trimestre.

Cette division est spécialisée dans le traitement des déchets et le recyclage au Royaume-Uni et en Irlande, représentant environ 5% du bénéfice opérationnel annuel de DCC.

Le groupe irlandais souhaite se concentrer sur ses trois autres divisions à savoir l'énergie, la santé et les services technologiques.









Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

       Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur Google+ Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn