Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn

SEEKYO reçoit 800 k€ avec le soutien de la French Tech Seed

Mercredi 22 janvier 2020 à 16h39

Les fonds vont permettre à la start-up de biotechnologie d’accélérer le développement de son candidat-médicament phare ciblant les tumeurs solides

Seekyo, startup spécialisée dans le développement de chimiothérapies de nouvelle génération, annonce aujourd’hui avoir bouclé une première levée de fonds de 800 000 €. Les fonds levés vont lui permettre d’accélérer le développement de son candidat-médicament phare, avant une nouvelle levée de fonds destinée à aborder les essais cliniques.

Pour ce premier tour de financement, Seekyo a bénéficié du soutien d’investisseurs et de la French Tech Seed, qui est destinée à permettre un effet de levier à l’investissement privé dans les entreprises technologiques en phase de post-maturation (créées depuis moins de trois ans). Le tour de table s’articule autour d’une levée de fonds de 400 000 € auprès d’un pool d’investisseurs issus des réseaux de business angels BAdGE, INVESTESSOR et SYNERGENCE, renforcée par 150 000 € d’un Prêt Amorçage Investissement du Fonds Européen d’Investissement (FEI).

La French Tech Seed, gérée par Bpifrance, a complété la levée de fonds en apportant 250 000 € sous forme d’obligations convertibles. Ce financement complémentaire résulte de la labellisation de Seekyo par le consortium French Tech Seed Paris-Saclay.

Seekyo est une société de biotechnologie française co-fondée en 2018 par Oury Chetboun et par le Professeur Sébastien Papot (CNRS/Université de Poitiers). Elle développe un candidat-médicament pouvant cibler spécifiquement les tumeurs solides (pancréas, poumon, sein triple négatif, colon, tête/cou).

Basé sur sa plateforme moléculaire brevetée, le candidat-médicament est transporté en toute innocuité à travers l’organisme sous la forme de vecteurs thérapeutiques qui détectent la tumeur et déclenchent son activité anticancéreuse uniquement dans les tissus malins. Le médicament est activé dans le micro-environnement tumoral via une coupure enzymatique extracellulaire et hautement spécifique. Ceci permet d’augmenter l’efficacité du traitement, tout en réduisant considérablement ses effets indésirables.

En 2018, le nombre total de nouveau cas de cancers est estimé à 382 000 en France (source : Santé Publique France). On estime qu’un homme sur deux et une femme sur trois seront atteints d’un cancer avant 85 ans. Le nombre total de décès liés au cancer s’est élevé à 157 000 en France en 2018, et près de 10 millions dans le monde (source : OMS).

Plus de 40% des cancers sont des tumeurs solides contre lesquelles on utilise principalement la chimiothérapie. Ce traitement consiste à utiliser des médicaments afin d’éliminer les cellules cancéreuses. Malheureusement, la chimiothérapie s’attaque non seulement aux cellules cancéreuses, mais également aux cellules saines, provoquant d’importants effets indésirables. Les médicaments sur le marché ou en développement cherchent à être plus sélectifs dans leur ciblage, à l’image des ADC (Antibody Drug Conjugates), qui ont déjà montré leurs limites dans les traitements (faible pénétration tissulaire, hétérogénéité cellulaire…).

Les chimiothérapies développées par Seekyo représentent ainsi une alternative aux ADC. La société a déjà mené des études précliniques de son candidat-médicament SKY01 avec des résultats extrêmement prometteurs. Seekyo développe également un pipeline early stage grâce à sa plateforme moléculaire.

« SKY01 est un vecteur thérapeutique transportant un puissant cytotoxique pouvant être activé dans le microenvironnement tumoral via une coupure enzymatique extracellulaire et hautement spécifique. Grâce à cela, Seekyo se positionne comme une alternative aux limites des traitements comme les ADC, en ciblant notamment le micro-environnement tumoral et en s’affranchissant des anticorps monoclonaux », explique le Professeur Sébastien Papot, directeur scientifique et cofondateur de Seekyo.

« Nous sommes très heureux de soutenir Seekyo qui se lance dans le développement de chimiothérapies prometteuses basées sur un fort potentiel technologique », déclare Mame Dieye, directeur régional de Bpifrance Poitiers.

« Nous sommes fiers d’avoir reçu le soutien de nouveaux partenaires financiers pour poursuivre le développement de notre société et de son principal candidat-médicament », ajoute Oury Chetboun, directeur général de Seekyo. « Les fonds vont nous permettre de consolider les résultats très encourageants déjà obtenus chez la souris, notamment en réalisant des tests de toxicologie et de pharmacocinétique. Nous préparons une nouvelle levée de fonds en 2020 afin de mener les essais précliniques réglementaires, avec pour objectif d’entrer en clinique chez l’homme d’ici 24 mois. »

A propos de Seekyo :

Seekyo est une société de biotechnologie qui développe la prochaine génération de chimiothérapies. En ciblant le micro-environnement des tumeurs solides tout en épargnant les tissus sains, l’objectif de la société est de fournir des traitements efficaces tout en limitant les effets indésirables pour les patients atteints de cancers.

Grâce à sa technologie, Seekyo développe des candidats-médicaments conçus pour véhiculer de puissants agents anticancéreux en toute innocuité pour les tissus sains, reconnaître les spécificités du micro-environnement tumoral et libérer le médicament de manière sélective grâce à une activation enzymatique.

Fondée en 2018, la société est basée à Poitiers.

Source : Communiqué de presse

Les investisseurs et experts de l'opération
Investisseur
• BPI FRANCE INVESTISSEMENT (553)
Toute l'actualité de
• SEEKYO
       Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn