Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn

Qu'est-ce qu'une fintech ?

Mercredi 31 mai 2017 à 14h36 par CLUBFUNDING

Le secteur de la banque et de l’assurance est depuis quelques années déjà en pleine mutation, sous l’impulsion des fintech. Ces start-up en plein développement subissent elles aussi des transformations dans leur fonctionnement. Analyse de leurs principales caractéristiques.

La rencontre de la technologie et de la finance

La traduction littérale de la fintech suffit à en dire long sur son contenu. La « technologie financière » fait d’abord référence à un secteur dans sa globalité, à une industrie. Par extension, l’expression désigne les start-ups qui s’y rejoignent, celles qui entendent sinon bouleverser, investir le monde de la banque et de l’assurance pour en modifier l’offre.

Ces fintech se veulent très innovantes et tentent de capter des parts de marché des entreprises historiques. Elles se regroupent en divers domaines : les banques en ligne, les systèmes de paiement mobile ou encore les prêts entre particuliers et aux entreprises, notamment par les plateformes de financement participatif comme ClubFunding.

Un secteur attractif pour les investissements

Comme tout secteur naissant, ces start-ups ont besoin de financement. Cette recherche peut être facilitée par l’objectif qu’elles poursuivent : s’attaquer à des problématiques émergentes de l’industrie des services financiers. Les insuretech s’occupent pour leur part du secteur des assurances, et les regtech de la gestion facilitée pour les institutions financières des contraintes réglementaires.

On observe cependant des disparités mondiales. Alors qu’une baisse des investissements dans le secteur se fait sentir au niveau mondial, hypothétiquement signe d’une maturité de l’industrie, les investissements réalisés en Europe sont à la hausse. Le Vieux Continent a recensé, pour le premier trimestre 2017, un total d’investissements de 880 millions de dollars sur 89 opérations différentes. La France en a concentré 50 millions pour 14 opérations.

Revendication d'une approche disruptive

Après plusieurs années d’opposition entre les fintech et les grandes entreprises, une phase d’échanges plus apaisés semble s’installer. Ces dernières semblent prendre conscience des potentialités offertes par les start-ups quand celles-ci se tournent davantage vers le secteur du B2B (Business to Business).

Les grands groupes eux aussi embrassent les nouveaux services financiers. Tel est l’exemple d’Apple, qui en lançant sa solution de paiement mobile ApplePay, a entraîné la réaction de Samsung par le rachat de la start-up LoopPay. Côté français, le groupe BNP-Paribas a pu racheter en 2017 la start-up Compte-Nickel. Carrefour et Orange ont fait eux, un choix différent, en lançant leurs propres concurrents à Compte-Nickel (respectivement C-Zam et Orange Bank), revendiquant eux aussi une approche « disruptive ».

La fintech a probablement, en ce sens, réussi à bouleverser l’offre des services financiers. L’augmentation des investissements par les banques dans les fintech ne peut que conforter cette idée.

Pour en savoir plus : http://blog.clubfunding.fr/quest-ce-quune-fintech/
       Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn
A propos de CLUBFUNDING
47 avenue de l'Opéra
75002 Paris
Tél : 01 77 58 38 58
Contacts :
David PERONNIN
David EL NOUCHI
Fiche complete
ClubFunding est une plateforme de financement participatif en obligations agréée par l’Autorité des Marchés Financiers depuis avril 2015.