Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur Google+ Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn

PRISMA ne prévoit pas de nouvelle cession après celle de l'hebdomadaire VSD

Jeudi 08 novembre 2018 à 16h35

Le groupe de presse Prisma Média, qui vient de se séparer de l'ex-hebdomadaire VSD, ne prévoit pas de céder de nouveau titre ni ne projette d'acquisition de magazines, alors que le secteur est en pleine recomposition en France, a indiqué jeudi son président.

"Nous n'avons pas de projet de cession autre que VSD", vendu à l'homme de presse Georges Ghosn qui vient de le transformer en mensuel, a assuré Rolf Heinz lors d'une conférence de presse.

Selon lui, l'ex-hebdomadaire était "un peu un ovni" dans le portefeuille d'activités de Prisma (filiale du groupe allemand Bertelsmann), qui est composé de titres plus spécialisés, et en le cédant, le groupe a voulu lui assurer un meilleur avenir, a-t-il expliqué.

Parallèlement, le groupe n'envisage pas non plus d'acquérir de nouvelles marques de médias, a affirmé le président de Prisma Media, alors que de nombreux titres sont en train de changer de mains dans la presse magazine.

D'après lui, les transactions en cours dans le secteur sont surtout l'oeuvre "d'acteurs qui cherchent des retours sur investissement en menant de profondes restructurations". En outre, Prisma, qui fait preuve d'une "grande stabilité et cohérence en termes d'actionnariat, de direction et d'équipes", est un groupe leader sur (ses) segments", et ce grâce à "des marques puissantes" qu'il développe, a-t-il argumenté.

"Nous sommes ouverts à des partenariats multiples, mais pas au travers d'acquisitions d'autres marques médias", a conclu le responsable.

Enfin, M. Heinz a estimé que le rachat des magazines français du groupe Mondadori par Reworld, qui suscite de fortes inquiétudes parmi leurs salariés, était plutôt un "bon signe" pour le secteur de la presse en France, car "c'est bien qu'il y ait des investisseurs nationaux et internationaux qui s'intéressent à la presse magazine, cela montre que c'est un secteur innovant et qui se développe".

Le groupe Mondadori, propriété de la famille Berlusconi, est entré fin septembre en discussions exclusives avec le groupe français Reworld Media en vue de lui céder ses magazines français (Science & Vie, Grazia, Télé Star, Pleine Vie, Auto Plus, Nous deux, Closer, Le Chasseur français...)

En outre, le groupe Lagardère est sur le point de céder ses magazines, dont Elle, à Czech Media Invest, groupe du milliardaire tchèque Daniel Kretinski, et a revendu ses parts dans Marie Claire à la famille fondatrice du titre.









Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

       Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur Google+ Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn