Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn

PEARSON se renforce au Brésil avec le rachat de la société de formation en langue anglaise GRUPO MULTI

Mardi 03 décembre 2013 à 11h30

Le groupe britannique Pearson a annoncé mardi le rachat du groupe brésilien de formation en langue anglaise, Grupo Multi, pour environ 440 millions de livres (environ 530 millions d'euros), qui lui permet de se renforcer sur ce marché stratégique.

"Pearson va racheter Grupo Multi à la famille Martins, actionnaire majoritaire du groupe avec 78%, et à la société d'investissement Kinea pour environ 440 millions de livres (1,7 milliard de reais) en numéraire et la reprise de 65 millions de livres (250 millions de reais) de dette", a indiqué Pearson dans un communiqué.

Grupo Multi se présente comme le fournisseur numéro un de cours aux écoles privées de langue au Brésil avec plus de 800.000 étudiants utilisant ses formations dans plus de 2.600 écoles.

Cette acquisition renforce la présence de Pearson au Brésil où il fournit déjà des formations à environ 500.000 étudiants et "soutient sa stratégie de concentrer ses investissements dans les économies à forte croissance, les activités numériques et de services et les programmes d'éducation", a souligné le groupe.

Selon Pearson, le Brésil est l'un des marchés les plus importants pour l'apprentissage de la langue anglaise, d'une valeur estimée à 2 milliards de livres.

"L'appétit des Brésiliens pour l'apprentissage de l'anglais en tant que langue mondiale des affaires et du commerce montre tous les signes d'une croissance rapide alors que le Brésil devient un acteur mondial du commerce, du tourisme et d'autres secteurs", a commenté le directeur général de Pearson, John Fallon.

L'opération devrait être finalisée au premier semestre 2014.

L'an dernier, Grupo Multi a dégagé un bénéfice opérationnel de 42 millions de livres (130 millions de reais).

La stratégie de Pearson de se concentrer sur ses activités éducatives, en mettant l'accent sur le numérique et les pays émergents, a entraîné la vente annoncée vendredi de l'agence d'information financière spécialisée Mergermarket au fonds BC Partners pour 382 millions de livres.

Elle a alimenté par ailleurs des rumeurs récurrentes de mise en vente du quotidien des affaires britannique Financial Times, qui ont toujours été démenties jusqu'à présent.

mg/ggy
PEARSON

Copyright © 2013 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

       Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn