Partager sur facebook Partager sur twitter

Les vaccins anti-infectieux VITAMFERO complètent un tour de table de 4,3 M€

Jeudi 28 mai 2015 à 15h30

Après un tour de table de 2,7 millions d’euros intervenu en septembre dernier, VitamFero, société de biotechnologie qui développe des traitements innovants pour la prévention des maladies infectieuses et parasitaires dans le secteur de la santé vétérinaire, annonce la clôture de son troisième tour de financement à hauteur de 4,3 millions d’euros avec un investissement complémentaire de 1,6 million d’euros apporté conjointement par deux nouveaux entrants : CAPAGRO et Anjou Amorçage et, par l’équipe dirigeante et des Business Angels ayant déjà participé aux précédentes augmentations de capital. CAPAGRO et Anjou Amorçage rejoignent ainsi le syndicat majoritaire existant composé de CapDecisif Management, GO Capital et Pradeyrol Développement.

VitamFero développe les avancées majeures obtenues grâce à sa recherche conduite en partenariat, notamment, avec l’INRA, l’Université François-Rabelais de Tours, l’Université de Bourgogne (Dijon) et Merial dans le domaine des vaccins antiparasitaires et des immunostimulants néonataux vétérinaires. C’est un secteur dans lequel les besoins demeurent très largement insatisfaits. La technologie de VitamFero est fondée sur le développement et l’ingénierie moléculaire de souches parasitaires vivantes et atténuées par délétion ciblée et totale de gènes de virulence.

« Cet investissement va permettre à VitamFero de poursuivre et de sécuriser le développement de ses produits, notamment pour prévenir la toxoplasmose ovine et la néosporose bovine et de préparer leur commercialisation avec le concours de partenaires industriels leaders sur ce secteur » annonce Pascal Breton, PDG de VitamFero

Membre du pôle de compétitivité Atlanpole Biothérapies, VitamFero mène ses activités en étroite collaboration avec l’Université François-Rabelais de Tours et l’INRA. En plus de son laboratoire tourangeau, VitamFero disposera dans quelques mois de laboratoires à Angers où l’entreprise regroupera ses activités de développements biopharmaceutiques et cliniques afin de bénéficier de l’expertise internationalement reconnue de l’Université d’Angers en biogalénique.

« Je suis bien entendu très heureux de la clôture de notre 3ème tour de financement, il témoigne de l’attractivité de VitamFero pour de nouveaux investisseurs et de leur confiance en notre équipe », ajoute Pascal Breton. « Nous allons maintenant pouvoir focaliser tous nos efforts au succès de la société. Je tiens à remercier également les anciens actionnaires qui nous ont renouvelé leur soutien. Avec une levée de fonds à près de 4,3 millions d’euros, nous dépassons notre objectif initial sur cette opération ».

« La santé des animaux d’élevage et le progrès des filières agricoles qui en dépendent sont au cœur de la stratégie d’investissement de CapAgro. Nous sommes heureux de participer au développement d’une société qui apporte des innovations dans ce domaine et des réponses élégantes à un enjeu majeur : la démédicalisation des élevages » souligne Jean-Baptiste Cuisinier, Président de CAPAGRO, leader sur cette opération.

Selon Jean-Guy Sarrazin, Président d’’Anjou Amorçage : « L'arrivée de VitamFero dans l'agglomération angevine confirme l’attractivité d’Angers dans le monde des Biotechs. VitamFero, proche d’aboutir dans la concrétisation de sa recherche, désire finaliser celle-ci dans un environnement et avec un accompagnement que peu de villes comme Angers peuvent offrir. Cet exemple démontre une fois de plus le rôle et l’implication d’Anjou Amorçage, créé il y a quinze ans par la Chambre de Commerce et d’Industrie pour attirer et développer économiquement les talents ».

A terme, VitamFero vise une position majeure sur le marché attractif et très porteur des vaccins et immunostimulants à usage vétérinaire.

Source : Communiqué de presse

       Partager sur facebook Partager sur twitter