Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn

Les Français et leurs banques : quels rapports à l’heure des fintech ?

Lundi 26 juin 2017 à 16h14 par CLUBFUNDING

Il convient d’observer les habitudes bancaires des Français pour saisir les transformations de leurs modes de vie. Retour sur l’émancipation progressive des clients vis-à-vis des banques classiques.

Une fidélité amoindrie envers sa banque

Les Français sont de moins en moins fidèles à leur banque historique. C’est ce que révèle une enquête menée par l’institut de sondage IFOP en février dernier. Les nouvelles générations tendent même à accentuer ce phénomène. Les moins de 35 ans ne possédant leurs comptes que dans un seul établissement bancaire sont déjà rares. Parmi eux, seuls 48% sont hébergés dans la même banque depuis plus de dix ans : une quasi-exception donc.

La multi-bancarisation devient une habitude pour de nombreux utilisateurs. Un tiers des Français possède plusieurs comptes bancaires. Parmi eux, les deux tiers sont hébergés dans différents établissements. À ceci s’ajoute l’augmentation constante du nombre de comptes par individus. L’enquête montre que 59% des Français imaginent une hausse de cette proportion dans les années à venir.

Un coup d’accélérateur donné par le cadre réglementaire

Entrée en vigueur en février dernier, la « loi Macron » permet de simplifier les changements de banque. La réglementation permet une automatisation du transfert des opérations récurrentes entre l’ancien et le nouveau compte. Argument supplémentaire à la multi-bancarisation ou la moindre fidélité des clients à leurs banques.

Ce changement permet donc de réduire les critiques relatives à la lenteur administrative de certains établissements bancaires. Cependant, il semblerait que les Français tendent à plus de flexibilité. Les fintech sont celles qui apportent la meilleure réponse aux multi-bancarisés. Pour cause : un quart des Français seraient prêt à adopter de nouvelles habitudes pour l’utilisation de leurs services financiers, notamment technologiques.

Les fintech apportent de la simplicité. Elles permettent de créer un compte grâce à un nombre réduit de formalités administratives pour les banques en ligne, ou d’investir au profit d’une PME en seulement quelques clics pour les plateformes de financement participatif.

Une explication sociétale aux changements d’habitudes

Les banques en lignes proposent ainsi de s’émanciper de tout ce qui semble être pour de nombreux clients des contraintes, comme la nécessité de se rendre en agence pour certaines opérations. Si les banques historiques ont su développer des solutions numériques, il n’en reste pas moins que la relative déterritorialisation du mode de vie des nouvelles générations pousse à adopter des habitudes bancaires semblables.

La multi-bancarisation des Français s’explique également par une diminution du nombre de comptes-joints. Principalement utilisés par les couples, ces comptes permettent à ses deux titulaires d’y réaliser des opérations. Si la moitié des Français en possède un, ce n’est le cas que de seulement 28% des moins des 35 ans. Parmi eux, ils sont la moitié à préférer passer par les fintech dans un souci de simplicité. Un changement d’habitudes qui offre donc de nouvelles opportunités aux start-up de la finance.

Pour en savoir plus : http://blog.clubfunding.fr/les-francais-et-leurs-banques-quels-rapports-a-lheure-des-fintech/
       Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn
A propos de CLUBFUNDING
47 avenue de l'Opéra
75002 Paris
Tél : 01 77 58 38 58
Contacts :
David PERONNIN
David EL NOUCHI
Fiche complete
ClubFunding est une plateforme de financement participatif en obligations agréée par l’Autorité des Marchés Financiers depuis avril 2015.