Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn

Les centres d'appel TRANSCOM FRANCE en redressement judiciaire

Mercredi 16 janvier 2013 à 15h32

L'entreprise Transcom France, qui compte trois centres d'appels dans l'hexagone, a été placée en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Versailles, a-t-on appris vendredi dernier auprès de la CGT qui estime à près de 500 le nombre de salariés travaillant pour la société.

Les centres d'appels de Transcom, dont le siège est basé à Vélizy (Yvelines), sont situés à Montluçon (Allier), Raon-L'Etape (Vosges) et Soissons (Aisne). "L'entreprise a été placée en redressement judiciaire jeudi", a affirmé à l'AFP Sandra Blaise, déléguée centrale CGT, une information confirmée par une autre source syndicale qui a requis l'anonymat.

"Depuis que Transcom a mis en place un plan restructuration en 2008, près de 1.400 emplois ont été perdus. Nous étions 2.000 répartis sur six sites, il y a quatre ans, nous ne sommes plus que 500 aujourd'hui", a-t-elle affirmé.

La syndicaliste explique que l'entreprise a été placée en procédure de sauvegarde le 29 novembre et que le 3 janvier, la direction a réuni les partenaires sociaux pour leur "notifier son envie de faire une conversion de la procédure de sauvegarde en redressement judiciaire".

"Il y aura une période d'observation jusqu'au 7 février pour espérer une reprise ou de nouveaux clients", a-t-elle ajouté. Transcom France, filiale de la société suédoise Transcom Worldwide, accuse des pertes importantes depuis 2008, période à laquelle l'entreprise a perdu son principal client SFR. Depuis le départ de ce client, Transcom n'a pas réussi à trouver de nouveaux clients et s'est retrouvée en situation de dépendance économique de la maison-mère.

"A partir du 1er mars, la maison-mère a décidé de ne plus nous soutenir", a précisé la syndicaliste qui estime que "s'il n'y a pas de repreneur avant le 7 février, c'est fini pour les 500 salariés de l'entreprise".

Contacté par l'AFP, Transcom France n'a pas réagi dans l'immédiat.

Copyright © 2013 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

       Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn