Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur Google+ Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn

Les apps Fintech battent des records d’utilisateurs

Vendredi 28 décembre 2018 à 10h08 par CLUBFUNDING

+ 200% d’utilisateurs actifs entre le 1ersemestre 2017 et 2018 : de la solution de paiement entre particuliers Lydia à l’agrégateur Linxo, les applis Fintech ont montré qu’elles avaient su répondre aux nouveaux usages. Décryptage d’une tendance pas prête de retomber.

Les applis Fintech font une percée fulgurante

Les chiffres s’envolent dans le monde des apps Fintech : une récente étude d’App Annie révèle que le temps passé sur les applis Android de la catégorie finance a augmenté de 37% en l’espace d’un an. soit 35 millions d’heures supplémentaires. Dans le même temps, le nombre d’utilisateurs actifs a fait un bon à +200%, avec des sessions en hausse de 46%.

L’étude souligne par ailleurs une croissance de 29% des téléchargements d’applications liées aux moyens de financement et +20% des utilisateurs uniques mensuels du top 10 des applications, soit 1,1 million d’utilisateurs supplémentaires. Un succès sans appel pour des applis répondant à de nombreux besoins : agrégation de compte pour mieux suivre son budget, planification financière, paiement entre particuliers, investissement…

La seule constante est un gain de temps assuré pour l’utilisateur. Sur ce créneau, de nombreuses applications prennent des allures de cheval de course, en espérant devenir un jour des licornes. Parmi les plus emblématiques, l’application Lydia revendique la « révolution cashless » avec comme cœur de cible les Millennials.

Offrir plus et plus simplement : un pari gagnant qui bouscule

Devenir incontournable sur le marché de la finance en jouant la simplicité. L’objectif des apps Fintech est fixé. Pour Martijn de Wever, fondateur et CEO de l’application Floww, le succès des Fintech s’explique par leur capacité à fournir un meilleur service-client tout en ayant moins recours au capital humain. Le parti-pris des apps Fintech est très simple : identifier une problématique, puis apporter une solution à l’utilisateur, à contre-courant des pratiques bancaires d’avant. Et si seulement 4% des Français identifient ce qu’est une Fintech, l’engouement pour l’usage de nouveaux outils financiers a déclenché une onde de choc sur le marché, bousculant les acteurs du système bancaire classique.



Fintech et banques commencent à regarder dans la même direction

Pour autant, les deux business models sont-ils voués à être ennemis ? Au contraire. Une étude de Deloitte souligne que les Français envisagent l’usage des services proposés par les Fintech comme complémentaires à leur service bancaire traditionnel. Par ailleurs, l’entrée probable des GAFA et BATX sur le marché fait que Fintech et banques ont tout intérêt à s’allier pour faire bloc. Et les rapprochements se multiplient déjà : les ateliers et « labs » portés par les banques fleurissent comme chez BNP Paribas (Le Lab de L’Atelier), Crédit agricole (Le Village by CA), HSBC ou encore CNP (Open CNP).

Pour en savoir plus : http://blog.clubfunding.fr/les-apps-fintech-battent-des-records-dutilisateurs
       Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur Google+ Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn
A propos de CLUBFUNDING
47 avenue de l'Opéra
75002 Paris
Tél : 01 77 58 38 58
Contacts :
David PERONNIN
David EL NOUCHI
Fiche complete
ClubFunding est une plateforme de financement participatif en obligations agréée par l’Autorité des Marchés Financiers depuis avril 2015.