Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn

Le groupe MONCLER cède sa division sportswear à un fonds

Mardi 12 novembre 2013 à 09h38

La société franco-italienne Moncler, marque-phare des doudounes qui s'apprête à entrer en Bourse, a cédé sa division sportswear au fonds britannique Emerisque, ont annoncé vendredi les deux entités dans un communiqué commun.

Le montant de cette transaction n'a pas été dévoilé.

Moncler a simplement indiqué dans un communiqué "avoir vendu la société Industries Sportswear Company, propriétaire des marques Marina Yachting, Henry Cotton's, Coast Weber & Ahaus ainsi que la licence 18CRR81 Cerruti, à Cavaliere Brands, une société indirectement contrôlée par Emerisque Brands UK Limited".

A fin décembre 2012, le chiffre d'affaires de la division sportswear de Moncler était de 135 millions d'euros, est-il précisé.

Parallèlement à cette opération, une entité réunissant Moncler, Eurazeo et le groupe Carlyle a souscrit une augmentation de capital pour détenir 30% du capital social de Cavaliere Brands, dont Emerisque demeure l'actionnaire majoritaire.

Moncler, née près de Grenoble il y a plus de 60 ans et relancée avec succès par l'Italien Remo Ruffini depuis dix ans, avait annoncé mi-octobre, avoir lancé le processus devant permettre son entrée à la Bourse de Milan. Celle-ci pourrait aboutir dès la fin de l'année.

A cette occasion, le patron italien de la marque, Remo Ruffini, n'avait pas caché son intention de scinder, voire de vendre les autres marques sportswear de Moncler.

"Nous voulons nous positionner vis-à-vis du marché avec une seule marque, les autres formeraient une autre entreprise. Et s'il y a une possibilité pour les vendre, on regardera à coup sûr", avait-il déclaré à l'AFP.

dep/ak/cb/az

EURAZEO
CARLYLE GROUP

Copyright © 2013 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Toute l'actualité de
• MONCLER
       Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn