Partager sur facebook Partager sur twitter

Le géant de l'acier ARCELORMITTAL reprend EXOSUN

Vendredi 05 janvier 2018 à 16h59

Le géant de l'acier ArcelorMittal a annoncé jeudi avoir été retenu par le Tribunal de commerce de Bordeaux comme repreneur de la société Exosun, spécialisée dans les systèmes de suivi solaire pour les centrales photovoltaïques.

Exosun avait été placée en redressement judiciaire l'été dernier. Basée à Martillac (Gironde), cette société est présente depuis dix ans sur le marché de l'énergie solaire.

Elle a réalisé plus de 55 projets sur les cinq continents, indique ArcelorMittal dans un communiqué.

La spécialité d'Exosun, les systèmes de suivi solaire également baptisés "trackers", permet aux panneaux photovoltaïques de suivre la course du soleil, améliorant la rentabilité des centrales solaires.

Ces équipements représentent déjà 25% du marché des grandes centrales solaires, et pourraient atteindre 50% d'ici 2020, estime ArcelorMittal.

Le groupe sidérurgique est déjà présent dans le solaire comme fournisseur des structures métalliques porteuses des panneaux photovoltaïques.

L'acquisition d'Exosun va donner "une nouvelle dimension" à l'offre du groupe en matière d'énergie solaire, a souligné le directeur général d'ArcelorMittal Projects, Johannes De Schrivjer, cité dans le communiqué.

De son côté, le fondateur et président d'Exosun, Frédéric Conchy, a salué l'opération, voyant en ArcelorMittal "le partenaire idéal" dans un secteur où "l'adossement industriel est vital pour devenir un acteur mondial de premier plan".

Exosun souffre depuis de nombreux mois de la concurrence accrue dans le secteur de l'énergie solaire, qui se traduit par une pression sur les prix des fabricants d'équipements. Elle a déjà été contrainte de réduire ses effectifs l'an dernier.












Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

       Partager sur facebook Partager sur twitter