Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur LinkedIn

Le fondateur d'OVHCLOUD reprend BLADE SHADOW

Mardi 04 mai 2021 à 17h15

Le tribunal de commerce de Paris a confié au fondateur d'OVHCloud la reprise de Blade Shadow, start-up française qui propose aux amateurs de jeux vidéo un ordinateur dans le cloud, a annoncé vendredi la société Jezby, bras armé d'Octave Klaba dans l'opération.

"Le tribunal de commerce de Paris retient l'offre portée par Jezby, le fonds de développement d'Octave Klaba, pour reprendre Blade Shadow", a indiqué Jezby dans un communiqué.

"La reprise de l'ensemble des équipes, l'apport de moyens financiers nouveaux et le partenariat sur le développement des infrastructures avec OVHCloud, vont doter Shadow d'une capacité de croissance à la fois durable et rentable, et d'une puissance d'innovation renouvelée au service de la qualité de l'expérience des clients gamers", a ajouté la société.

Le fonds d'Octave Klaba faisait face à une offre concurrente portée par le groupe Iliad/Free et six salariés du groupe, dont le directeur technique Jean-Baptiste Kempf.

Blade Shadow, qui compte environ 120 salariés, est une entreprise vedette dans la communauté française des geeks et passionnés de code, avec la réputation d'employer des développeurs très pointus sur un projet techniquement très complexe.

Créée en 2015, la société a levé une centaine de millions d'euros depuis sa création. Elle était contrôlée jusqu'à son dépôt de bilan fin mars par l'homme d'affaires thaïlandais Nopporn Suppipat.

L'entreprise propose aux particuliers de se doter d'une machine surpuissante dans le "cloud", pour pouvoir jouer à des jeux vidéo très exigeants, sans être obligés de posséder eux-mêmes un ordinateur performant.

Le +cloud gaming+ a, selon les experts, le potentiel de remplacer à terme les consoles de jeu, grâce au développement de centres informatiques géants et à l'accès du grand public au très haut débit.

Google, avec son service Stadia, tente également d'investir ce créneau, comme Amazon avec son service Luna.

Selon les chiffres publiés par Octave Klaba au moment de l'annonce de son projet de reprise, Blade/Shadow a vu son nombre d'utilisateurs progresser à 97.000 en 2020 (contre 67.000 en 2019), mais son chiffre d'affaires consolidé a baissé à 17 millions d'euros (contre 20 millions en 2019).

Le besoin de financement identifié était de 30-35 millions d'euros, selon la même source.






Copyright © 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Autres articles sur l'opération
13/04/2021 ILIAD lorgnerait sur la start-up de jeu vidéo en ligne BLADE/SHADOW
       Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur LinkedIn