Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur LinkedIn

Le créateur de dispositifs médicaux GECKO BIOMEDICAL lève 8 M€

Lundi 09 décembre 2013 à 17h36

Gecko Biomedical, société de dispositifs médicaux indépendante basée à Paris, qui développe des systèmes innovants et biodégradables destinés à refermer les plaies chirurgicales internes, annonce avoir levé 8 M€ (11 M$) dans le cadre d’une série A. Ce tour de table a été mené par Omnes Capital et CM-CIC Capital Finance, rejoints par CapDecisif Management.

Gecko Biomedical développe des produits adhésifs de rupture, biodégradables et biocompatibles qui permettent de fermer les plaies chirurgicales. La particularité de ces biomatériaux est qu’ils adhérent, lorsque le chirurgien le décide, et ce, malgré la présence de sang. Les produits développés par Gecko Biomedical comprennent des films liquides et des patchs adhésifs. Ces deux solutions améliorent la sécurité et l’efficacité de la fermeture des plaies chirurgicales internes, et sont particulièrement adaptées aux interventions mini-invasives de type laparoscopie ou endoscopie. La technologie a été évaluée avec succès dans différents contextes chirurgicaux sur des modèles pré-cliniques, validant ainsi son intérêt dans un large éventail d’applications médicales.

Le développement rapide de Gecko Biomedical depuis sa création en mai 2013 a été rendu possible par l’étroite collaboration entre ses fondateurs : Bernard Gilly et le réseau iBionext ; deux experts mondialement reconnus de la bio-ingénierie et de la médecine régénérative : les scientifiques Robert Langer du MIT (Massachusetts Institute of Technology - Cambridge, MA, USA) et Jeff Karp du Brigham and Women’s Hospital (Boston, MA, USA) ; ainsi que Christophe Bancel, membre du réseau iBionext et CEO fondateur de Gecko Biomedical. Cette équipe est complétée par Jacques Marescaux de l’IRCAD à Strasbourg (Institut de recherche contre les cancers de l'appareil digestif), expert en laparoscopie (une procédure de chirurgie mini-invasive).

Robert Langer, co-fondateur de Gecko Biomedical et Professeur au David H. Koch Institute du MIT, explique : « La nature nous fournit de nombreuses sources d’inspiration pour développer des solutions répondant aux défis de la médecine ; la fermeture des plaies chirurgicales n’y fait pas exception. Ce domaine, très important, a pourtant fait l’objet d’innovations minimes au cours des dernières années : nous utilisons toujours des points de suture et des agrafes, avec toutes les limitations qui leur sont liées. En observant la nature, nos scientifiques ont identifié des mécanismes d’adhésion qui fonctionnent dans des environnements difficiles et néanmoins comparables, ce qui leur a permis d’envisager des solutions complètement nouvelles pour refermer les plaies. Nous sommes fiers de constater à travers cette levée de fonds, que l’innovation née dans nos laboratoires peut maintenant être traduite en des solutions innovantes conçues pour améliorer la santé des patients et potentiellement transformer certaines pratiques en chirurgie mini-invasive. »

Christophe Bancel, CEO et fondateur de Gecko Biomedical, commente : « Nous avons clairement fait la preuve de la pertinence et de l’efficacité de notre plateforme technologique dans de multiples modèles précliniques complexes. Nous sommes très heureux que nos innovations répondent pour la première fois aux trois critères de succès indispensables aux produits permettant la fermeture de plaies chirurgicales internes: ils sont non toxiques, collent les tissus et offrent une fermeture étanche, et enfin, fonctionnent parfaitement en présence de fluide, y compris en présence de sang. Ces caractéristiques importantes nous permettront de relever rapidement de nombreux défis en chirurgie, notamment dans les procédures mini-invasives et ce dans l’intérêt des patients, mais aussi d’une prise en charge plus efficiente pour nos systèmes de santé. »

Cette levée de fonds permettra à Gecko Biomedical de mener à bien rapidement son plan de développement, de la phase d’industrialisation aux aspects réglementaires, d’obtenir le marquage CE pour ses films liquides adhésifs dans le cadre de la reconstruction vasculaire, tout en poursuivant ses développements dans le domaine des procédures mini-invasives.
Alexia Perouse, Directrice chez Omnes Capital, précise : « Gecko Biomedical développe des solutions de rupture dans le domaine de la fermeture des plaies chirurgicales, et nous sommes convaincus qu’elles définiront de nouveaux standards, avec des bénéfices majeurs, en particulier dans le domaine de la chirurgie mini-invasive. »

Karine Lignel, Directeur chez CM-CIC Capital Innovation, ajoute : « Nous sommes très confiants dans les deux plateformes de Gecko et dans la capacité de l’équipe de fondateurs expérimentés de les mener au stade de la commercialisation. »
Alexia Perouse de Omnes Capital et Karine Lignel de CM-CIC Capital Innovation rejoindront le conseil d’administration.

Source : Communiqué de presse, Gecko Biomedical

Les investisseurs et experts de l'opération
Investisseur
• OMNES CAPITAL (86)
• CREDIT MUTUEL EQUITY (244)
• KARISTA (28)
Toute l'actualité de
• TISSIUM ex GECKO BIOMEDICAL
       Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur LinkedIn