Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn

Le chinois BRIGHT FOOD va racheter l'israélien TNUVA

Vendredi 23 mai 2014 à 09h30

Bright Food, géant chinois de l'agroalimentaire, a annoncé jeudi avoir conclu un accord pour racheter le numéro un israélien du secteur, Tnuva, une opération évaluée selon certains médias à 1,8 milliard d'euros.

Bright Food a "signé un accord préliminaire" pour racheter au fonds d'investissement Apex Partners, basé à Londres, les 56% que ce dernier possède dans Tnuva, a indiqué le groupe chinois sur son site internet.

Aucun détail n'était fourni sur cette acquisition. Selon la radio publique israélienne et le quotidien israélien Maariv, le chinois devrait débourser 8,6 milliards de shekels (1,8 milliard d'euros).

Bright Food, basé à Shanghai et contrôlé par l'Etat chinois, est un des plus vastes conglomérats agroalimentaires du pays, avec des activités allant de la culture des céréales et des élevages laitiers à la distribution, en passant par la transformation et le conditionnement des produits.

"L'agriculture et l'élevage en Israël (sont pratiqués) à un niveau de qualité technique extrêmement développé", a observé le groupe dans son communiqué.

Le rachat de Tnuva, le plus important groupe agroalimentaire israélien, devrait notamment permettre à Bright Food de muscler son offre de produits laitiers, face à une demande croissante sur le marché chinois.

Depuis la retentissante affaire du lait frelaté à la mélamine, en 2008, la Chine a enregistré une succession de scandales qui ont achevé de ternir la réputation de son industrie laitière, les consommateurs se tournant désormais plus volontiers vers les produits importés.

Bright Food s'était déjà distingué en 2012 en prenant le contrôle du célèbre fabricant britannique de céréales Weetabix.

Il avait racheté 60% de cette marque pour l'équivalent de 1,47 milliard d'euros, avec l'objectif de se renforcer sur ce type de produits labellés comme "bons pour la santé", objets d'un appétit grandissant en Chine.

Le chinois a par ailleurs multiplié ces dernières années les efforts pour se développer à l'international, prenant notamment le contrôle de l'australien Manassen Foods, qui distribue en Australie les biscuits écossais Walkers Shortbread ou les fromages Bel, comme La Vache qui rit.

Certaines autres tentatives avaient en revanche échoué, notamment celle sur le britannique United Biscuits, ou encore son offre de rachat de la moitié du fabricant français de yaourts Yoplait auprès de l'américain General Mills.

Etabli dans les années 1920, avant même la création de l'Etat d'Israël, Tnuva avait été racheté en 2006 par Apax Partners pour quelque 800 millions d'euros.


Copyright © 2014 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

       Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn