Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur LinkedIn

LE CHÂTEAU DES RAVATYS change de mains

Mercredi 13 janvier 2021 à 15h59

L'homme d'affaires lyonnais Jean-Claude Lavorel a annoncé l'acquisition du Château des Ravatys, un domaine viticole de 56 hectares en Beaujolais, dont 29 produisant en appellation brouilly et côte-de-brouilly.

Le prix de vente est 6,9 millions d'euros, a indiqué M. Lavorel à l'AFP, confirmant des informations du quotidien régional Le Progrès. Le cédant est l'Institut Pasteur qui en avait hérité en 1932.

La propriété, "à fort potentiel", a amorcé une conversion vers le bio, mais vend encore une grande partie de sa production en vrac. M. Lavorel la voit en mesure de produire jusqu'à 150.000 bouteilles par an.

Jean-Claude Lavorel a fait fortune en cédant sa société d'assistance respiratoire à domicile LVL Médical au groupe Air liquide en 2012. Il a depuis investi le secteur de l'hôtellerie, se retrouvant à la tête de onze établissements, le plus souvent 4 et 5 étoiles, en Auvergne-Rhône-Alpes et en Ile-de-France.

L'homme d'affaires voit sa nouvelle propriété, située sur la commune de Saint-Lager (Rhône), facilement s'intégrer dans ses activités existantes: le domaine dispose en effet de quatre espaces de réception et sa production de vin, qui sera repositionnée sur le créneau "premium", pourra être servie dans les établissements du groupe.

Au cours de l'exercice terminé fin septembre, les hôtels Lavorel ont dégagé un chiffre d'affaires de 29 millions d'euros, alors qu'avant l'irruption de la pandémie de Covid-19, ils tablaient sur une activité de 53 millions d'euros.








Copyright © 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

       Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur LinkedIn