Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur LinkedIn

Le britannique ALCENTRA débouté, BVA reste dans le giron français

Jeudi 14 janvier 2021 à 10h01

La cour d'appel de Toulouse a débouté le fonds britannique Alcentra (filiale de l'américain BNY Mellon), initialement choisi pour la reprise de l'institut de sondages BVA, et privilégié une offre de reprise émanant de dirigeants de la société.

La société de sondages, en redressement judiciaire, va être reprise par la direction de BVA, soutenue par les salariés de l'entreprise et par le principal actionnaire de la société de sondages, le fonds d'investissement Naxicap, filiale de Natixis.

La solution retenue est conforme aux réquisitions du parquet général.

Tout en reconnaissant le "sérieux" des deux candidatures, la cour d'appel de Toulouse souligne "l'adhésion des salariés" au projet de la direction, ainsi que les "risques évidents de délocalisation (...) au détriment du maintien de l'emploi et de la pérennité du groupe BVA" en France, en cas de cession à Alcentra.

Elle note également que l'offre de la direction de BVA est "portée par des professionnels du secteur des études de marketing et d'opinion", contrairement à celle d'Alcentra, "d'ordre exclusivement financier".

Pour le directeur général de BVA, Pascal Gaudin, la décision de la cour est "une très bonne nouvelle qui permet à BVA et à ses collaborateurs de retrouver un climat serein, nécessaire au développement de notre activité et à la poursuite de notre stratégie de croissance".

"La cour d'appel a infirmé la décision du tribunal de commerce", s'est également réjoui le secrétaire du Comité social et économique (CSE), Ludovic Briey.

En revanche, Nicolas Besson, directeur exécutif d'Alcentra, un acteur majeur sur le marché de la dette privée basé à Londres, a regretté cette décision.

"Nous sommes convaincus que notre plan offrait le meilleur résultat pour les clients, les fournisseurs et les employés, car il préservait tous les emplois", a affirmé M. Besson.

Le 5 juin, BVA, qui compte un millier de salariés, dont 500 dans son siège de Balma, près de Toulouse, avait été placée en redressement judiciaire. Le 15 septembre, le tribunal de commerce de Toulouse avait donné sa préférence à l'offre de reprise proposée par Alcentra.

Deux autres candidats à la reprise de BVA, la société Dentressangle Initiatives, déjà propriétaire de l'Ifop, et l'entrepreneur toulousain Christophe Ginisty, étaient également en lice, avant de jeter l'éponge après l'appel du parquet général.

Fondée en 1970, BVA avait enregistré en 2019 un chiffre d'affaires record de 200 millions d'euros, dont quelque 135 millions en France, mais en 2020, la crise sanitaire a amputé l'entreprise de 40% de ce chiffre d'affaires.

Filiale de Bank of New York Mellon Corporation, Alcentra figure parmi les acteurs majeurs sur le marché de la dette privée, avec plus de 40 milliards de dollars d'actifs sous gestion. Son siège est à Londres.

"Il était fondamental que ce débat judiciaire ait lieu, la cour a pris sa décision. Maintenant, il faut mettre fin à l'incertitude pour que l'entreprise n'en pâtisse plus", a dit à l'AFP une source proche du dossier.










Copyright © 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

       Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur LinkedIn
Trouver des sociétés à reprendre dans ce secteur
Études de marché et sondages CA : 1.100k€
Les sociétés à reprendre du secteur "Etudes de marché" / en Languedoc-Roussillon