Partager sur facebook Partager sur twitter

La société pharmaceutique BENTA LYON veut racheter BIOGARAN

Vendredi 10 mai 2024 à 08h00

La société pharmaceutique française Benta Lyon, est "positionnée" pour un éventuel rachat du numéro un des génériques en France, Biogaran, a indiqué à l'AFP un connaisseur du secteur pharmaceutique, confirmant partiellement des informations du magazine Challenges.

Le laboratoire et sous-traitant pharmaceutique français Benta Lyon est "positionné" dans le rachat de Biogaran, détenu par le groupe pharmaceutique français Servier et qui fait l'objet de rumeurs de vente depuis plusieurs semaines, selon cette source.

Le magazine économique Challenges rapporte en ligne que le groupe Benta Group "a déposé en fin de semaine dernière une offre préliminaire de près d'1 milliard d'euros" conjointement avec un fonds d'investissement anglo-saxon et un consortium de banques françaises.

Interrogé par l'AFP, le ministère de l'Industrie n'a rien pu confirmer mardi matin.

A côté de Benta, deux gros groupes indiens, Torrent Pharmaceuticals et Aurobindo Pharma, sont cités comme des repreneurs potentiels du numéro un du générique en France, tout comme la société d'investissement britannique BC Partners.

La mise en vente de Biogaran n'a toutefois pas été officiellement confirmée et les potentiels acquéreurs cités se refusent à tout commentaire.

Au nom de la protection de la santé publique, l'exécutif suit de très près le dossier, se disant prêt à agir pour maintenir sur le territoire français l'activité du génériqueur qui revendique une boîte de médicaments sur huit parmi toutes celles qui sont vendues en pharmacie en France.

Benta, qui avait repris en 2020 le site Famar à Saint-Genis-Laval, près de Lyon à la barre du tribunal de commerce, produit et commercialise des médicaments, dont des génériques, ainsi que des dispositifs médicaux.


L'entreprise Benta Lyon, qui appartient à la holding française Benta SAS, propriété de l'investisseur libanais Bernard Tannoury, compte 118 collaborateurs et prévoit 24 millions d'euros de chiffre d'affaires cette année.


Benta Lyon a annoncé en avril avoir lancé une nouvelle production de paracétamol dans son usine de Saint-Genis-Laval en capacité de produire 80 millions de boîtes de paracétamol par an, un nouveau marché pour le laboratoire qui veut contribuer "à renforcer la production de l'industrie pharmaceutique sur le territoire national".


L'approvisionnement dans les officines démarrent dès la semaine prochaine avec les premières 300.000 boîtes, selon la société qui est en train de relocaliser en parallèle six molécules essentielles dans son usine.


Copyright © 2024 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

       Partager sur facebook Partager sur twitter
Trouver des sociétés à reprendre dans ce secteur
Fabrication et distribution de médicaments spécifiques CA : 6.500k€
Les sociétés à reprendre du secteur "Pharmacie" / en Ile-de-France