Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn

La RSE et la valorisation des actifs immatériels : une condition nécessaire pour garantir la valeur patrimoniale d'une entreprise !

Lundi 23 mai 2016 à 14h23 par Perenni'Team RSE

Aujourd’hui, les acteurs qui gravitent dans l’écosystème de l’entreprise sont assez unanimes sur une chose : toute la richesse d’une entreprise ne se mesure pas uniquement sur la lecture de son bilan comptable…d’ailleurs, il est d’usage de considérer dans la communauté que les 2/3 de la valeur d’une entreprise ne se lit même pas dans son bilan…mais alors, où se lit elle ? telle est la question…

Une grande partie de la richesse de l’entreprise est immatérielle tout simplement ! autrement dit « gazeuse ». On ne peut pas la lire dans les stocks de l’entreprise ou dans ses disponibilités financières (ou du moins pas encore...). C’est un peu comme la partie immergée de l’iceberg que l’on ne voit pas, et qui est pourtant si fondamentale…

Tout l’enjeu pour une entreprise est donc de savoir comment repérer cette création de valeur immatérielle…pour réunir toutes les conditions nécessaires à son émergence…avec évidemment comme objectif ultime d’augmenter la performance globale et la valeur patrimoniale de son entreprise !

Les actifs immatériels, source de création de valeur

Et bien justement, ce sont les actifs immatériels qui contribuent à cette création de valeur et il est malheureusement encore trop courant d’entendre que celle-ci repose sur la marque et les brevets de l’entreprise…une vision bien trop réductrice !

Les actifs immatériels sont en fait bien plus nombreux : le capital humain en fait évidemment partie tout comme le capital organisationnel, le système d’information, les clients, les fournisseurs, le capital environnemental, les parties prenantes etc...

Et tout l’enjeu aujourd’hui est de savoir identifier ceux qui créent de la valeur, pour mieux les enregistrer et les piloter… et ce pour aller vers plus de performance globale !

Comment voulez-vous dégager des free cash-flow futurs et de la performance si vos clients sont peu fidèles, en voie de paupérisation, si votre personnel a des compétences obsolètes, ou si vous dégradez l’environnement dont vous dépendez ? c’est un peu comme un arbre qui apparaîtrait florissant à première vue mais dont les racines sont en bien mauvais état…

Or aujourd’hui, ces actifs immatériels, on ne sait pas bien les mesurer, ni les compter… certaines démarches existent et les systèmes de comptabilité sont tout doucement en train d’évoluer mais globalement, la mesure de ces actifs est inexistante : c’est quand même un comble ! quand on sait que 2/3 de la valeur de l’entreprise est immatérielle !

Et le dicton « on ne sait gérer que ce que l’on sait mesurer » prend alors tout son sens…

Sans tomber dans l’excès de la mesure, il est fondamental aujourd’hui de savoir les repérer pour comprendre les conditions de leur développement…

Et d’autant plus aujourd’hui, dans une société en plein changement de paradigme de par le contexte de raréfaction des ressources et les nouvelles attentes sociétales : que ce soit dans les nouveaux modèles économiques, qui donne une place très forte à l’économie circulaire ou dans les nouvelles façons de manager qui mise désormais sur la motivation et l’implication, la part donnée à la connaissance, au partage et à la coopération est immense ! : or la valeur d’une entreprise repose avant tout sur cette économie de la connaissance, de la coopération, et sur les relations qu’elle entretient avec son écosystème : oui, les parties prenantes contribuent à créer de la richesse pour l’entreprise ! vos clients sont évidemment fondamentaux comme le sont tout autant les relations avec les institutions, les entreprises de votre territoire, les associations etc. pour peu que l’on sache co-construire des relations bénéfiques et créer de la valeur partagée !

Une entreprise bien ancrée dans son territoire comme Pocheco, dans le Nord Pas de Calais, cité dans le documentaire « Demain » de Mélanie Laurent en est un parfait exemple : l’entreprise a tout compris, elle a misé sur le long terme et sur ses actifs immatériels : c’est tout simplement l’usine de demain ! l’entreprise prouve qu’il est possible d’être plus productif tout en augmentant le bien-être des salariés et en respectant l’environnement.

Et c’est bien cela tout l’enjeu des entreprises : faire comme Pocheco…autrement dit favoriser les conditions qui vont permettre aux actifs immatériels de s’exprimer, de se révéler et de créer de la valeur partagée pour l’entreprise, ses parties prenantes et la société !

Mais comment voulez-vous avoir de bons actifs immatériels si vous ne savez pas valoriser votre capital humain, si vous ne savez pas tirer le meilleur de chacun et le meilleur de tous dans la coopération ? tous les meilleurs reporting du monde ne vous permettront jamais de faire émerger cette valeur ajoutée si vous ne savez pas motiver, impliquer, fédérer, donner du sens, autonomiser et donner de la reconnaissance à votre personnel !

Et c’est la même chose pour l’environnement ! ou votre relation à la société ! si vous dégradez l’écosystème dans lequel vous vivez, et que votre business dépend de ces ressources, vous vous tirez une balle dans le pied. Au contraire, si vous misez sur l’innovation en intégrant pas à pas les enjeux environnementaux dans vos nouveaux produits et services, vous pouvez valoriser votre actif environnemental et en faire un argument de vente (pour peu que votre marché soit prêt, rien n’est simple, le « time to market » est fondamental, il ne faut pas se mettre en péril). En tout cas, aujourd’hui, sur certains marchés, les clients sont demandeurs ! et la tendance ne fera que s’accentuer !

Donc, il apparaît évident que pour favoriser de bonnes conditions de développement de ces actifs immatériels, la démarche RSE est fondamentale !

La RSE, une condition nécessaire pour augmenter la valeur des actifs immatériels et la valeur patrimoniale de votre entreprise
C’est tout du moins une condition nécessaire, on ne saurait affirmer qu’elle soit suffisante mais ce qui est certain, c’est que si vous traitez mal votre personnel, il y a de grandes chances qu’ils travaillent beaucoup moins bien !

Misez sur l’éthique, le sens, l’engagement, l’innovation, les relations partenariales, la coopération, le bien-être fait bien partie d’une démarche RSE gage d’une garantie de création de valeur partagée, de développement, de pérennité…et de valeur patrimoniale…

Alors repreneurs et cédants, avez-vous misé sur une démarche RSE ? vous en ferez ou vous en avez certainement déjà fait, mais être capable de la structurer, de l’engager de façon globale et dans le temps est certainement le meilleur moyen de s’assurer de la valeur de vos actifs immatériels et de transmettre ou reprendre votre entreprise avec le maximum de valeur !!

Pour en savoir plus : http://www.perenniteam.fr
       Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn
A propos de Perenni'Team RSE
Contacts :
Marion BAILLY
Marie-Hélène JORON
Fiche complete
Perenni’Team RSE réalise des audits RSE et accompagne les chefs d'entreprises dans le développement de leur stratégie RSE et sa mise en œuvre. Orientées "actions et résultats", les solutions que nous proposons permettent de transformer des contraintes apparentes en opportunités réelles.