Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn

La Commission européenne interdit la fusion entre SIEMENS et ALSTOM

Mercredi 06 février 2019 à 12h41

C'est maintenant officiel : la Commission européenne a mis son veto au projet de fusion des équipementiers ferroviaires européens Alstom et Siemens Mobility.

L'opération 'aurait créé le leader incontesté du marché sur certains marchés de la signalisation et un acteur dominant dans le secteur des trains à très grande vitesse. Elle aurait réduit de manière significative la concurrence dans ces deux domaines, restreignant ainsi le choix des clients, notamment les opérateurs ferroviaires et les gestionnaires d'infrastructure ferroviaire, en matière de fournisseurs et de produits', affirme le gendarme européen de la concurrence.

'Les parties n'ont pas proposé de mesures correctives suffisantes pour remédier à ces problèmes', ajoute-t-il.

La commissaire à la concurrence, Margrethe Vestager, a déclaré : 'En l'absence de mesures correctives suffisantes, cette concentration aurait entraîné une hausse des prix pour les systèmes de signalisation qui assurent la sécurité des passagers et pour les futures générations de trains à très grande vitesse'.




Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

       Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn