Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn

L'UE examine à la loupe le rachat de GRANDVISION par ESSILORLUXOTTICA

Vendredi 07 février 2020 à 14h44

La Commission européenne a annoncé jeudi l'ouverture d'une enquête approfondie sur le projet d'achat du distributeur d'optique néerlandais GrandVision par le géant franco-italien du secteur EssilorLuxottica pour 7,1 milliards d'euros.

"Nous devons examiner attentivement si la concentration envisagée conduirait, sur ce marché en pleine consolidation, à des prix plus élevés ou à un choix plus restreint pour les consommateurs se rendant chez leur opticien", a souligné la commissaire européenne à la Concurrence, Margrethe Vestager, dans un communiqué.

La Danoise rappelle qu'"EssilorLuxottica est le premier fournisseur mondial d'articles de lunetterie et GrandVision la plus grande chaîne européenne de vente au détail d'articles optiques".

Bruxelles craint une réduction de la concurrence "sur le marché de la fourniture en gros de verres ophtalmiques et d'articles de lunetterie ainsi que sur celui de la fourniture au détail d'articles optiques".

L'exécutif européen dispose de 90 jours ouvrables, soit jusqu'au 22 juin, pour rendre sa décision.

Le rachat de GrandVision par EssilorLuxottica avait été annoncé en juillet et soumis à l'approbation de la Commission en décembre.

EssilorLuxottica est lui-même issu d'une fusion conclue en octobre 2018 entre le français Essilor, leader mondial des verres ophtalmiques, et l'italien Luxottica, numéro un des montures de marques prestigieuses comme Prada, Chanel et Ray-Ban.

Les ventes annuelles du groupe, qui vend ses produits à des détaillants optiques, dont GrandVision, mais exerce aussi des activités de distribution au détail ont atteint 16,1 milliard d'euros en 2018.

Le chiffre d'affaires de GrandVision s'élève, lui, à 3,7 milliards en 2018.

Avec cette opération, EssilorLuxottica pourrait mettre la main sur plus de 7.000 magasins dans plus de 40 pays.

"Cela va créer une véritable entreprise mondiale de soins et d'équipements optiques qui sera idéalement positionnée pour capter les changements des besoins et des comportements des consommateurs", avait déclaré en juillet Stephan Borchert, PDG de GrandVision.

"Cela faisait partie du plan lorsque Essilor et Luxottica se sont rapprochés. Il s'agit d'une des premières initiatives que nous avons lancées", avait pour sa part expliqué Laurent Vacherot, directeur général d'Essilor.

La fusion entre Essilor et Luxottica avait créé des remous entre les camps français et italien sur la gouvernance du groupe. Un compromis a été trouvé en mai, sans toutefois dissiper tous les doutes, et EssilorLuxottica doit trouver un directeur général d'ici la fin de l'année.






Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Toute l'actualité de
• ESSILORLUXOTTICA
• GRANDVISION
Autres articles sur l'opération
08/08/2019 ESSILORLUXOTTICA acquiert GRANDVISION
18/07/2019 ESSILORLUXOTTICA discute l'achat de GRANDVISION
       Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn