Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn

L'ex-patron de BEST BUY n'a pas déposé d'offre de rachat dans les délais impartis

Lundi 04 mars 2013 à 10h32

L'ancien patron et fondateur de Best Buy, Richard Schulze, n'a pas déposé d'offre de rachat dans les délais qui lui avaient été impartis, a indiqué vendredi le distributeur américain d'électronique grand public en difficultés.

"La date limite jusqu'à laquelle M. Schulze pouvait faire une offre pour acheter la société a expiré hier (jeudi), le 28 février 2013, à la fin de la journée. La société n'a pas reçu de telle offre et continuera à se concentrer sur sa transformation, pour le bénéfice de tous ses actionnaires", écrit Best Buy dans un bref communiqué.

M. Schulze, qui avait quitté Best Buy au printemps 2012 mais en détient encore 20%, avait annoncé l'été dernier sa volonté de racheter le reste moyennant 24 à 26 dollars par action, soit une valorisation de 8,16 à 8,84 milliards de dollars pour l'ensemble du groupe.

Au départ réticent, Best Buy avait finalement consenti sous certaines conditions à lui ouvrir ses comptes fin août, afin de lui permettre de déposer le cas échéant une offre détaillant son financement.

Best Buy, qui souffre de la concurrence agressive des distributeurs en ligne, est en pleine phase de transition, avec un plan de réduction de coûts lancé il y a un an et un nouveau patron depuis septembre, le Français Hubert Joly.


Copyright © 2013 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

       Partager sur facebook Partager sur twitter Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn