Partager sur facebook Partager sur twitter

L'armateur suisse MSC renonce au rachat d'ITA AIRWAYS

Mercredi 23 novembre 2022 à 08h00

Le géant suisse du transport maritime MSC a annoncé lundi renoncer au rachat d'ITA Airways, la compagnie aérienne publique italienne pour laquelle il avait fait une offre en janvier, conjointement avec le groupe allemand Lufthansa.

Dans un bref communiqué, MSC a indiqué avoir "informé les autorités compétentes qu'il n'était plus intéressé à participer à la privatisation d'ITA Airways", estimant que la "procédure actuelle" ne réunissait pas les "conditions" nécessaires à un tel rachat.


Après une première offre en janvier, MSC et Lufthansa avaient proposé en août de débourser 850 millions d'euros pour 80% d'ITA, ne laissant à l'État italien qu'une part de 20%. La part réservée à MSC avait été de 60%.

L'armateur suisse comptait sur des synergies dans le fret et le transport de passagers. Le groupe fondé par l'Italien Gianluigi Aponte et dont fait partie MSC Croisières est numéro un mondial du fret maritime.

L'ancien gouvernement de Mario Draghi avait infligé un revers au tandem MSC-Lufthansa en sélectionnant fin août l'offre concurrente du fonds d'investissement américain Certares, associé à Air France-KLM et Delta Air Lines, en vue de l'ouverture de négociations exclusives.

Puis, le nouveau ministre de l'Économie Giancarlo Giorgetti a annoncé fin octobre sa décision de ne pas renouveler l'exclusivité pour les négociations avec le consortium emmené par Certares, ouvrant la voie au retour de Lufthansa et MSC.

Le géant du transport aérien allemand s'était dit début novembre "toujours intéressé par une véritable privatisation de la compagnie aérienne".

Lufthansa a toujours dit privilégier une privatisation complète de la compagnie italienne alors que le gouvernement de Mario Draghi avait choisi de conserver une importante participation publique.

Le ministère italien de l'Économie, actionnaire à 100% de la compagnie née des cendres d'Altitalia, vient de donner à Lufthansa de nouveau accès aux informations financières ("dataroom") d'ITA Airways, avait rapporté vendredi le quotidien Corriere della Sera.

Interrogé par l'AFP, Lufthansa n'avait pas souhaité commenter, tout comme le ministère de l'Économie.

Selon le Corriere della Sera, le nouveau gouvernement de Giorgia Meloni envisage de céder une part de 65 à 70% du capital d'ITA Airways, laissant les 30 à 35% restants aux mains de l'État italien.






Copyright © 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

       Partager sur facebook Partager sur twitter