Partager sur facebook Partager sur twitter

L'armateur CMA CGM finalise le rachat d'ALTICE MEDIA

Mercredi 03 juillet 2024 à 08h00

Le rachat d'Altice Media, maison mère de la chaîne de télévision BFMTV et de la radio RMC, par l'armateur CMA CGM a été finalisé mardi, a annoncé ce dernier dans un communiqué.

Annoncé mi-mars à la surprise générale, ce rachat au groupe Altice de l'homme d'affaires Patrick Drahi avait reçu vendredi le feu vert du régulateur de l'audiovisuel, l'Arcom, et de l'Autorité de la concurrence.

"Après avoir reçu l'approbation des autorités règlementaires compétentes, et faisant suite à l'annonce du 15 mars dernier, le Groupe CMA CGM et Merit France (holding familiale du Groupe CMA CGM) ont finalisé ce jour l'acquisition de 100% du capital d'Altice Media", a indiqué CMA CGM.

Dirigé par le milliardaire Rodolphe Saadé, l'armateur marseillais avait indiqué le 15 mars que la transaction serait finalisée "au cours de l'été", pour un montant de 1,55 milliard d'euros.

Avec ce rachat, Rodolphe Saadé et CMA CGM ajoutent une grosse pierre à l'empire médiatique qu'ils sont en train de construire, deux ans seulement après avoir mis le pied dans le secteur.

Durant cette période, le milliardaire franco-libanais a mis la main sur le journal La Tribune et le groupe La Provence (quotidiens régionaux La Provence et Corse Matin), en plus de participations dans M6 et le média vidéo en ligne Brut.

Mi-mai, CMA CGM a recruté un grand capitaine pour son empire en faisant venir le patron sortant de M6, Nicolas de Tavernost, comme vice-président de sa nouvelle holding CMA Médias.

Altice Media, qui s'appelait NextRadioTV jusqu'en 2021, a été progressivement cédé à Patrick Drahi par Alain Weill à partir de 2015. Le groupe comprend la chaîne info BFMTV, la radio RMC et les chaînes de la TNT RMC Découverte et RMC Story.


Copyright © 2024 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

       Partager sur facebook Partager sur twitter